Propagande Russe, Propagande Occidentale : une Différence de Taille

Si vous faites la recherche du mot « propagande » dans Google ou ses démembrement, dans 90% des cas, vous avez la chance de tomber sur « propagande russe » ; si pour plus de précision parce que vous voulez savoir ce qu’il en est de l’Occident et vous précisez « propagande occidentale », vous tombez encore sur « propagande russe » dans les mêmes proportions. On peut considérer que la guerre d’Ukraine qui fait rage actuellement justifie cette surdétermination qui frappe la Russie à son corps défendant. Mais ce biais seul n’explique pas tout, car lorsque le système est fatigué de désigner la Russie, aussitôt, il pointe du doigt l’autre ennemi de l’Occident : la Chine, avec laquelle il n’est pourtant pas en guerre ouverte.

La raison en est que, pour le système occidental qui estime détenir la vérité et le monopole de l’humanité libre, la propagande, c’est comme l’enfer de Sarte : c’est les autres… Et pourtant, Démocratie ou pas, totalitarisme ou pas, nul n’a le monopole de la propagande : les Russes en font, les Occidentaux en font, les Chinois en font. Sauf les Africains qui n’en font pas, mais eux, historiquement dominés et joyeusement aliénés, en dehors des guerres fratricides, des coups d’État ou des troisièmes mandats, on ne peut dire qu’ils se bousculent pour faire grand chose en ce monde.

Bref, donc Russes et Occidentaux font de la propagande si et quand ça les arrange. Dès lors, il est intéressant de savoir la différence entre ces deux entités géopolitiques sous l’angle de la propagande…

Les citoyens russes, tous autant qu’ils sont, ne croient pas en la propagande de leur pays ; et en tout cas, ils en sont conscients, parce qu’ils sont héritiers d’une Union soviétique qui, en la matière, leur en a mis plein le cerveau…

Les citoyens des pays occidentaux quant à eux croient naïvement à la propagande de leurs états ; ils prennent les discours officiels et tout ce que racontent les médias pour argent comptant ; ils ne sont pas conscients qu’on leur bourre le crâne d’invraisemblances mijotées en continu dans le four à micro-onde de la manipulation. Cette posture candide tient au fait que ces pauvres citoyens vivent toujours dans l’illusion d’une transparence et d’une honnêteté démocratiques qui, pour autant qu’elles aient jamais existé, ont malheureusement vécu…

Aminou Balogun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s