Bolloré, et Cie : Autoflagellation Préélectorale de la Françafrique

Bolloré et Cie

A un an des élections, il faut bien que Macron — le jeune président français qui allait montrer ce que jeunesse veut dire en matière de justice envers l’Afrique colonisée –se donne des airs de croisée anti-françafrique, après avoir été le pire des Présidents françafricains de tous les temps. Pour cela deux boucs-émissaires idéaux et médiatiques sont bien amenés. Il s’agit de Nicolas Sarkozy et son ami Bolloré, le prince des Ports d’Afrique de l’Ouest francophone…

Histoire de dire que Macron — à quelques mois des élections -a retrouvé le bon sens de gauche, ne ménage pas la Françafrique ; au passage, on conditionne la diaspora africaine à être bien disposée électoralement envers Macron qui à la trouille…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s