Joël Aïvo entre le Rien et le Tout

Blog1

Qu’est-ce que Joël Aïvo a à perdre à jouer les teneurs de crachoir électoral à Talon ?  — Rien ! Qu’est-ce qu’il a à gagner à le faire  ? — Tout !

Conformément aux mœurs électorales dont la graine a été mise en terre aux aurores du Renouveau Démocratique et l’arbre entretenu depuis plusieurs décennies par  le jardinier  en chef  devenu Président, au pire Joël Aïvo sera payé en milliard, l’unité de  compte de la corruption selon Talon ;  au mieux, il sera élu Président.

C’est dire que dans tous les cas, le fait de s’avancer dans l’arène électorale et de se donner en David face au Goliath de la Rupture est tout bénef pour le petit agrégé en constitution qui, par le passé, a déjà montré à son premier maître — Houngbédji pour ne pas le nommer –, de quel bois il pouvait se chauffer en matière de malice et de duplicité…

Aminou Balogun

copyright5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s