Ce que nous Apprend Covid-19

Blog1

A n’en pas douter, Covid-19 est grosse de plus d’une leçon ;  mais entre toutes, la première a retenir de cette pandémie c’est qu’il y a plus de liens entre les êtres que ne l’a établi la pensée analytique grecque fondée sur la séparation ontologique et la vision catégorielle chère à Aristote.

Il y a une solidarité biologique contraignante qui ne dépend pas de la volonté des hommes, en dépit de nos postures identitaires sacralisées. Au fond, bien que peu disposés à s’unir pour le meilleur, les  hommes sont unis dans le pire à leur corps défendant. Nous savions avec Edward Lorenz que le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut provoquer une tornade au Nigeria. Nous savions que la pollution consumériste dans les pays industrialisés dits développés nuit à la terre entière et par ricochet pour ne pas dire principalement aux pays appauvris, notamment d’Afrique. Mais avec Covid-19, nous comprenons désormais qu’un pauvre paysan au fin fond du Bénin et toute sa famille peuvent mourir parce qu’un Chinois de Wuhan a toussé…

Puisse la conscience avivée de cette solidarité fatale nous pousser à bâtir une solidarité positive et librement consentie entre les hommes et tous les vivants de la terre.

cossi bio osse3Prof. Cossi Bio Ossè

copyright5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s