L’Époque du Baiseur Étranger est Révolue : l’Afrique aux Africains !

blog1

 

Conformément à la méthode de domination française qui consiste a isoler les peuples de leurs dirigeants authentiques, plus d’un pays colonisé par la France a été mis aux mains d’un dirigeant étranger, le plus souvent dès l’entame même de la farce des indépendances, ou au plus fort des intrigues de la reprise en main néocoloniale.

Ainsi le Dahomey avait eu pour premier président un homme d’extraction voltaïque par son père  ; l’ancêtre de la dynastie qui gouverne le Togo, l’assassin de Sylvanus Olympio, est originaire du Tchad. Et les exemples sont légion dans la zone francophone, de ce mercenariat politique qui permet à la France, en commensalité avec un ludion bien choisi, d’opprimer les peuples Africains et de les spolier de leurs richesses matérielles et humaines sous le paravent trompeur de l’indépendance. Et cette méthode d’aliénation politique est si vicieuse que, même lorsque le dirigeant imposé est un indéniable fils de la nation, il est alors choisi soit dans une ethnie ultra minoritaire, soit, comme le premier président du Sénégal, dans une religion minoritaire par rapport à celle majoritairement pratiquée dans le pays. Tout cela pour avoir un zombi, étranger à lui-même et à son peuple, que la France peut alors manipuler à  sa guise, en raison justement de son aliénation et de son isolement.

Mais de tous les pays qui ont subi ce mercenariat politique de la France par l’imposition d’un ludion-zombi à leur tête, c’est la Côte d’Ivoire qui porte le plus les stigmates d’une nation pute, politiquement ouverte aux quatre vent, dont n’importe quel étranger peut se prévaloir de la présidence sans que cela ne choque personne. Il semble même qu’en Côte d’Ivoire, le soupçon d’origine étrangère chez un présidentiable soit devenu un atout précieux. La raison en est simple : c’est que le premier président lui-même est présumé originaire du Ghana voisin, tandis que l’actuel est un mercenaire Burkinabé pur jus.

Est-ce la raison pour laquelle ce Chinois, qui a peut-être de bonnes raisons de se dire Ivoirien, prend les airs de candidat à la présidence ? Il miroite des projections économiques vertigineuses pour endormir les Africains qu’ils considère comme des enfants crédules, promet monts et merveilles, esquisse des châteaux en Espagne juché sur le Sinaï de son faciès de Chinois censé lui garantir la crédibilité de cousin naturel des Dragons d’Asie, grands vainqueurs parmi les pays émergents de ces cinquante dernières années !

Et pourtant, fort est le soupçon que, fort de l’expérience française en Côte d’Ivoire dans le domaine du mercenariat politique, cet intrigant roule pour sa vraie mère patrie, la Chine, qui par ces projections mirobolantes, veut faire croire aux Africains qu’ils auraient un meilleur baiseur que la France.

Mais, qu’ils soient occidentaux ou asiatiques, Français ou chinois, le temps des baiseurs étrangers est terminé ! Tant qu’à être baisée, l’Afrique se baisera tout seul !

Aminou Balogun

copyright5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s