Guerre, Langue et Monnaie : les Trois Racines de la Dépendance Chronique des Ex-Colonies Françaises d’Afrique

blog1.jpg

De toutes les colonies françaises aujourd’hui indépendantes, celles qui se sont libérées en prenant les armes sont au nombre de deux : l’Algérie, en Afrique du Nord, et le Vietnam en Asie du Sud-est. Comme par hasard, ces deux ex-colonies sont encore celles que la France laisse en paix, celles sur lesquelles elle n’ose pas porter le fer de son néocolonialisme impénitent et vicieux. Peut-on penser une seconde que la France concevrait, fabriquerait  et dicterait les règles du Dong, la monnaie vietnamienne ?  Peut-on penser une seconde que la France concevrait, fabriquerait  et dicterait les règles du Dinar, la monnaie algérienne ?

blog1

Et pourtant c’est ce qu’elle fait crânement et de façon paternaliste avec les pays Noirs africains du sud du Sahara. Pourquoi agit-elle ainsi, et pourquoi ses agissements ne choquent personne, paraissent naturels, de l’ONU dont la complicité avec les dominants de l’Afrique est une évidence biblique jusqu’aux Africains eux-mêmes pour qui ce paternalisme impudique est un impensé et une seconde nature ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer  cet état de chose scandaleux. Comme évoqué d’entrée, il se pourrait que le cran que la France s’arroge dans ses rapports paternalistes avec les pays d’Afrique noire découle du mode d’accession à l’indépendance de ces pays.  La terminologie consacrée est celle de l’octroi : la France après la seconde guerre mondiale a décidé d’octroyer l’indépendance à ses colonies d’Afrique et a préparé et organisé cet événement selon un organigramme politique conçu et diligemment appliqué. C’est au creux de cette bonne volonté paternaliste que s’est glissé le fameux pacte colonial que les nouveaux dirigeants africains devaient signer, et qui n’était qu’une manière de reprendre d’une main ce que la France prétendait donner de l’autre.

blog1.jpg

On peut aussi faire remarquer au passage que la monnaie n’est pas la seule signature de l’aliénation  continue des Etats africains du sud du Sahara, après l’octroi par la France de l’indépendance dans les conditions suspectes et hautement frauduleuses précédemment évoquées. A côté du système symbolique de la monnaie, qui figure le pôle économique de la domination, vient prendre place le système symbolique de la langue, véhicule de la pensée et moyen d’expressions des représentations les plus intimes d’une collectivité humaine. A ce titre, tous les pays d’Afrique noire anciennement colonisés par la France ont aussi choisi d’adopter le français comme langue officielle, achevant ce faisant de mettre tous leurs œufs symboliques dans le même panier néocolonial.

Or, de l’autre côté de la conscience de soi, et l’Algérie et le Vietnam ont assumé dans la dignité leur indépendance non seulement politique mais aussi symbolique. L’Algérie a sa langue ou ses langues, l’Arabe et le tamazight. L’Algérie a sa monnaie, le Dinar. De même le Vietnam a sa langue, le vietnamien, et sa monnaie le Dong.

blog1

Alors que les pays qui ont arraché leur indépendance par la guerre, outre le fait qu’ils ne sont pas de race nègre, ne se sont pas laissé distraire par les chevaux de Troie symboliques du colonisateur que sont le Franc CFA et la langue française comme langue officielle, ceux d’Afrique noire qui se sont vu octroyer l’indépendance par la France ont fait des choix contraires. Doit-on dire que seule la guerre comme mode politique de libération garantit l’indépendance réelle ? Ou est-ce uniquement ou principalement les choix symboliques incongrus opérés par les pays d’Afrique noire qui ont scellé la tragédie de leur domination ininterrompue par la France ?

Adenifuja Bolaji

La France et le Principe du Pillage de l’Afrique : la Première Matière Première

copyright5

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s