Ouattara, un Mal à Méditer

blog1.jpg

En imposant un burkinabè à la tête de la Côte d’Ivoire – et ce dans le sang et les larmes – même si c’est pour servir ses intérêts, la France nous donne une leçon pratique d’unité. Dans la douleur, elle nous prouve qu’un soi-disant Burkinabè n’est pas différent d’un soi-disant ivoirien, une optique que faisait sienne son vieux chien historique, Houphouët Boigny, qui la mit en application à sa manière autocratique et sournoise.

La France nous prouve aussi que l’unité et l’identité africaines que nous rabâchons du bout des lèvres, le romantisme  de la fraternité dont nous nous gargarisons, tous ces tics et tactiques folkloriques qui servent de masque à nos hypocrisies éculées ne sauraient éternellement rester des incantations sans corps uniquement bon pour le décor.

Il est vrai qu’en l’occurrence cette leçon forcée d’unité, comme tout ce qui touche à la barbarie européenne à notre égard depuis des siècles, n’a pas pour but immédiat de servir l’Afrique ; toutefois, malgré son étiologie exogène, elle reste un mal à méditer.

Aminou Balogun

copyright5

2 commentaires

  1. Bonjour et félicitations a vous Tous.Merci pour la détermination et le courage . Agréable week-end. Nous sommes ensemble. Zeghiley.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s