Nigeria : Arrestation d’un « Gayman Notoire» Recherché par le FBI

blog1

L’Organe nigérian de la lutte anticorruption, l’EFCC a annoncé l’arrestation de Joseph Oyediran, l’un des fraudeurs présumés sur Internet recherché aux États-Unis par le FBI.

L’EFCC a déclaré que Joseph Oyediran, âgé de 36 ans, avait été arrêté à Ilorin, «dans le cadre de la répression internationale des syndicats de cyber-criminels».

Cela a été révélé par le chef de la zone EFCC à Ilorin, Isyaku Sharu, lors d’une conférence de presse vendredi.

« Il y a trois semaines, les autorités américaines nous avaient écrit, demandant notre aide pour localiser et arrêter les deux suspects les plus recherchés par le FBI au Nigeria », a déclaré M. Sharu.

« Une enquête menée par l’EFCC a révélé que le nommé Joseph Oyediran avait bénéficié de pas moins de 60 millions de nairas du butin via des transferts de syndicats de cyber-criminels occidentaux. »

La semaine dernière, le FBI a inculpé 77 Nigérians, accusés d’avoir participé à un complot visant à voler des millions de dollars grâce à divers stratagèmes de fraude et à blanchir les fonds via un réseau de blanchiment d’argent basé à Los Angeles.

L’acte d’accusation a été ouvert après que les forces de l’ordre ont arrêté 14 accusés aux États-Unis, dont 11 dans la région de Los Angeles. Les accusés restants seraient à l’étranger, la plupart d’entre eux se trouvant au Nigéria.

L’acte d’accusation allègue que les accusés et d’autres personnes ont eu recours à divers stratagèmes de fraude en ligne, notamment des fraudes de compromission par courrier électronique, des escroqueries romantiques et des stratagèmes destinés aux personnes âgées, pour escroquer des millions de dollars aux victimes.

Selon M. Sharu, au cours des sept derniers mois, l’EFCC a redoublé d’efforts pour débarrasser le pays de la cybercriminalité ayant entraîné l’arrestation de plus de 50 personnes impliquées dans des fraudes sur Internet.

« Nous avons également obtenu la condamnation de 25 d’entre eux, des voitures exotiques récupérées, qui étaient le produit de leurs activités illégales », a-t-il déclaré, ajoutant que les fonds récupérés s’élèvent à des millions de nairas qui ont été confisqués par le gouvernement fédéral.

Il a également révélé que certains biens liés à des suspects de cybercriminalité avaient été localisés dans des zones de choix d’Ado Ekiti, dans l’État d’Ekiti.

«Ils incluent des supermarchés, des centres commerciaux, etc., tout bien dont la valeur ne peut être inférieure à 800 millions voire  1 milliard de N», a-t-il déclaré.

ibinimori

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s