En Birmanie, les Bouddhistes Offrent des Roses Blanches aux Musulmans Pendant le Ramadan

blog1

Le 16 mai 2019, un groupe de bouddhistes de la capitale du Myanmar, Yangon, a lancé une campagne ‘Rose Blanche’ qui propose des roses aux musulmans qui jeûnent pendant le ramadan. La campagne avait pour but de montrer sa solidarité avec les musulmans après que des foules de bouddhistes se soient rassemblées autour d’un certain nombre de maisons de prière musulmanes temporaires et aient exigé la suspension des services de prière.

Les soirs des 14 et 15 mai, des groupes de plus de 100 extrémistes bouddhistes ont tenté d’empêcher les prières des musulmans, exigeant la fermeture de trois maisons de prière mises en place pour l’observance du ramadan dans la région de Dagon sud du district de Yangon.

En réponse, le moine bouddhiste Bandatta Seidatta, plus connu sous le nom de Asia Light Sayardaw, a initié la campagne Rose Blanche. Bandatta Seidatta a rendu visite à la communauté musulmane de South Dagon dans la soirée du 16 mai pour offrir à ses membres  des roses blanches à titre d’encouragement et de soutien. Des militants interconfessionnels se sont joints à la campagne qui s’est étendue  en une semaine à d’autres villes du Myanmar, notamment à Mandalay, Sagaing et Mawlamyine, voire même dans les communautés du Myanmar en Malaisie. La campagne continue d’exhorter les citoyens du Myanmar à offrir une rose blanche à leurs amis, sans distinction d’origine ethnique ou de religion.

La campagne a également exhorté les internautes à partager sur les réseaux sociaux les publications de personnes proposant des roses blanches aux musulmans à l’aide du hashtag # WhiteRose4Peace.

Dans une déclaration de la page officielle de la campagne on peut lire:

La rose blanche pour la paix est le mouvement des citoyens du Myanmar qui aiment la paix, attachent de l’importance à l’égalité et à l’harmonie sociale, en résistant à ceux qui propagent intentionnellement la haine et provoquent une instabilité ethnique et religieuse au Myanmar.

Pendant ce temps, certains internautes ont réagi au harcèlement des musulmans en substituant à la  photo de  leur profil,  ce cadre approuvé par le réseau de la jeunesse de Yangon :

Il n’y a pas de place pour les extrémistes religieux dans notre pays.

Le Myanmar a une population à prédominance bouddhiste. Les mouvements extrémistes bouddhistes actuels au Myanmar ont été lancés par un groupe radical appelé MaBaTha en 2014. Bien que MaBaTha ait été déclaré illégal par des organes de l’État, le mouvement 969 initié par le groupe et son chef Wirathu a inspiré de nombreux mouvements extrémistes discriminatoires et des discours haineux omniprésents en ligne contre les minorités musulmanes dans le pays. Depuis 2012, le Myanmar a été victime de plusieurs conflits religieux dans le pays, notamment de violences communautaires à grande échelle entre musulmans rohingyas et bouddhistes Rakhine.

Pour reconstruire la cohésion sociale entre bouddhistes et musulmans au Myanmar, le leader de la société civile, Thet Swe Win, estime que les dirigeants gouvernementaux doivent se mobiliser pour parler de l’harmonie sociale. Il a déclaré lors d’une récente interview accordée à l’agence de presse Irrawaddy:

J’attache une plus grande importance au leadership moral des dirigeants politiques. […] Franchement, nos dirigeants ne parviennent pas à assurer un leadership moral. Des millions de Rohingya ont fui et de nombreuses personnes sont mortes. […] Ils devraient au moins reconnaître, pour des raisons humanitaires, qu’ils vivaient dans le pays et sont maintenant en difficulté après leur départ du pays. Les musulmans ont souffert et les Arakanais souffrent maintenant, de même que les Kachin et les Shan. Ce n’est que lorsqu’un dirigeant définit les normes et les valeurs d’une société que les gens pourront suivre. […] Un jour, lorsque nous aurons des dirigeants qui osent dire que le pays n’a pas de place pour les personnes avec de telles attitudes amorales et définissent des normes morales claires pour la société, nous espérons qu’il y aura des changements dans notre société.

Written byThant Sin