Nigeria : Flagrant Délit de Médisance sur Buhari par son Directeur de Campagne

blog1

Scandale médiatique dans le microcosme politique nigérian à quelques semaines des élections générales pour le renouvellement de la présidence et de l’Assemblée. Au moment où Buhari joue sa réélection et que très peu de Nigérians son convaincus par son premier mandat qui s’achève, un de ses ministres proéminents et au demeurant Président du Comité de campagne pour sa réélection, Monsieur Rotimi Amaechi a tenu des propos critiques envers son chef et poulain. En présence de journalistes, après un repas visiblement bien arrisé,  il s’est laissé aller à des confidences  peu amènes qui en disent long sur la médiocrité désespérante de Buhari et son incapacité à changer quoi que soit au Nigeria. Les propos critiques étaient contenus dans deux documents audio diffusés par un communicant de l’opposition, et sur lesquels l’intéressé garde un silence de plomb.

Sur la première bande, on entend le ministre dire: «Même si on divise le pays en dix, cela ne changera pas. Je ne plaisante pas o. Quand Magnus (Abe) était mon Chef de cabinet je lui ai dit que ce pays est sans espoir et perdu.

«Il a dit «  Oga, arrêtez de dire ça. Venant d’un gouverneur, ne dites pas cela. Mais après deux mois à Abuja, Magnus a déclaré que ce pays était sans espoir et perdu. J’ai dit « pourquoi? » Il a dit, vous avez raison, la seule chose qu’ils font à Abuja est de partager l’argent, ils ne travaillent pas. « 

«Trois ans de Buhari oo, tout le monde pleure, pleure… les journalistes pleurent, les agriculteurs pleurent, les travailleurs pleurent, les politiciens pleurent, les étudiants pleurent, trois ans oo!

«Le taux de pauvreté est très élevé. Les gens ont faim. Le Nigeria ne changera jamais!

La deuxième bande disait: «Le président n’écoute personne. Il s’en fiche. Vous pouvez écrire ce que vous voulez écrire. Le président s’en fiche. Lit-il? Il va lire, il va rire. Il dira: « Viens, viens et vois, ils me traitent de tous les noms ici ».

« En fait, il y a eu un cas à Onitsha, un commerçant à Onitsha qui ne pouvait pas vendre ses chèvres pendant Sallah. Et j’étais avec Oga dans l’avion et l’homme était en train d’insulter Buhari. Il a dit: « Amaechi, viens, qu’est-ce que j’ai à voir avec le vendeur de chèvre d’Onitsha? »

L’embarras suscité par la diffusion de ces documents audio est grand au sein de la majorité au pouvoir ; d’autant plus grand que Amaechi n’est pas n’importe qui. Originaire de l’Est du pays, il a été l’un de ceux par qui Jonathan a chuté en 2015 en raison de sa défection de la majorité PDP d’alors due à une guerre fratricide entre lui et le clan Jonathan incarné par l’épouse de celui-ci, originaire du même Etat de Rivers. Monsieur Buhari avait alors exploité à fond cette division en le nommant Président de son comité de Campagne en 2015, faisant de lui ostentatoirement la caution d’une ouverture régionale et religieuse pour le moins douteuse. Dans un de ces gestes de mystification qu’affectionnent les manipulateurs politiques, il a été reconduit le même rôle et la même fonction dans le cadre des élections de 2019. Et voilà que Amaechi le terrible n’hésite pas à cracher dans la soupe… Est-ce le démon de la division qui l’excite à nouveau ? Va-t-il être l’homme par lequel  Buhari perdra les élections comme il le fut pour Jonathan en 2015 ? Il est trop tôt pour se prononcer mais ce dérapage laisse aussi les Nigérians dans l’embarras, car les propos tenus par cet ancien gouverneur et Ministre des transports de l’actuel gouvernement touche aussi à sa perception de leur pays et son avenir en tant que nation digne de ce nom…

Adériniwalé Bakari

copyright5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s