Réquisitoire Antioccidental d’un Pygmée

amonavis

Un Proverbe pygmée dit : « quand on est dans la merde jusqu’au cou, on peut encore y être jusqu’aux yeux ! » Mais n’attendons pas de l’avoir jusqu’aux yeux avant de dire son fait à l’Occident. En effet, Il faudra bien que les Occidentaux consentent à prendre leur part de responsabilité dans notre merdier, et pas seulement en tirer prétexte pour nous insulter. Et de fait, cette part n’est pas mince.
Pourquoi par exemple en Afrique enfermer dans la même enceinte nationale des pays aussi différents que la Suède et le Maroc et espérer ensuite que ça se passe bien, alors qu’entre Européens, la Grande Bretagne et la Turquie ne peuvent pas ou ne veulent pas vivre avec eux?
Pourquoi sans relâche n’hésitent-ils pas à éliminer nos leaders les plus patriotes et les plus décidés à nous sortir du merdier, et nous imposent ceux qui avec leur soutien indéfectible nous y enfoncent ?
Enfin, pourquoi se permettent-ils d’interférer dans nos affaires, comme si notre souveraineté n’avait aucune valeur à leurs yeux ? Pourquoi sont-ils obsédés par la prédation implacable sur nos ressources humaines et matérielles comme si nous voler et nous violer est leur vocation anthropologique ?
Si d’un point de vue factuel le shithole de Trump correspond à une réalité indéniable, il est le résultat d’une conjonction de deux maux. D’une part la bêtise inénarrable et l’irresponsabilité phénoménale des dirigeants Africains ; et d’autre part la cupidité raciste et perverse des Européens qui ont conçu de l’Afrique un objet de viol et de vol permanents. Si bien que pointer du doigt le merdier dans lequel nous sommes, de la part des Blancs relève au mieux de la mauvaise foi. Une telle insulte serait plus acceptable venant des Indiens, des Chinois ou des Russes, plutôt que de ceux qui, depuis plusieurs siècles, œuvrent passionnément et sans relâche pour nous y pousser et nous y maintenir.

Aka Bakaya

copyright5

Publicités