Publié dans Essai, Haro

Esclavage des Noirs Africains en Libye : la Double Responsabilité Française

blog1

Dans l’esclavage des Noirs qui sévit en Libye, la France a sa part de responsabilité, et elle est double. D’une part, en tant que chef de file du pillage néocolonial de l’Afrique par l’Occident, qui pousse les  populations africaines à la migration périlleuse vers l’eldorado européen via la méditerranée. Et d’autre part, la France a sa part de responsabilité dans ce drame en tant que pionnier de la déstabilisation de la Libye par  l’élimination politique et physique de Kadhafi.

Faut-il rappeler que le Colonel Kadhafi a été éliminé parce qu’il prêchait et agissait pour l’union de l’Afrique,  seul rempart contre son pillage néocolonial et sa domination politique par l’Occident cupide et raciste ? Raciste, car le principe de l’acharnement occidental sur nos richesses découle de l’idée que les Africains sont inférieurs et n’en sont pas dignes, et qu’elles reviennent en priorité à la race supérieure des Blancs à qui Dieu a donné les moyens de les exploiter. Idéologie qui, mutatis mutandis, est la même que celle des néo-esclavagistes  libyens.

Faut-il rappeler – ô ironie du sort – que le même colonel Kadhafi n’avait de cesse de mettre les Africains en garde contre le spectre du retour de l’esclavage s’ils ne se prenaient pas en mains au plus tôt ?

Au moment où il sied de rappeler à la conscience universelle la double responsabilité de la France dans l’esclavage en Libye, il convient de rendre hommage à l’appréhension  prophétique du colonel Kadhafi…

Aminou Balogun

copyright5

Publicités