Publié dans Sensas

Un Voleur de Sexe au sens Propre du Terme Pris en Flagrant Délit Après Coup

blog1

Un homme de 27 ans, identifié sous le nom de Nkosilathi Sibanda, a été traîné devant un tribunal zimbabwéen pour avoir apparemment couché avec la femme de son voisin après s’être déguisé en son mari.

Selon Zim News, le sieur Sibanda a été accusé de viol lorsqu’il a comparu devant le juge, Hosiah Mujaya.

Le tribunal a appris que l’accusé était sorti de sa  chambre nu pour se rendre dans la  chambre à coucher de sa victime aux aurores et qu’à la faveur de l’obscurité, il était entré sous la couverture de la femme et a commencé à la caresser et à l’embrasser.

Malheureusement, la femme  a été réceptive, pensant que c’était son mari jusqu’à ce que l’intrus l’eût pénétrée ; alors elle s’est rendu compte qu’elle avait affaire à un grossier faux.

 «Le 22 octobre, déclare le procureur, vers 3 heures du matin, Sibanda, qui savait que le mari de la victime n’était pas rentré, était allé dans sa chambre tout nu.

« Sibanda a rapidement ouvert la porte et a vu la victime dormant sur le lit. Il se serait glissé dans ses couvertures et a commencé à l’embrasser et à toucher la femme qui a alors répondu en pensant que c’était son mari.

« L’accusé est devenu intime avec la femme et à ce moment elle a découvert que ce n’était pas son mari. Elle a repoussé Sibanda, a sauté du lit et s’est précipitée pour allumer la lumière.

« La victime a été choquée de voir le mari de sa colocataire tout nu dans son lit et a crié à l’aide. Elle s’est battue avec Sibanda et l’a giflée à deux reprises, mais tout ce qu’il pouvait faire était de demander pardon.

« Il s’est ensuite précipité dans sa chambre alors que la victime continuait de crier à l’aide, alertant les voisins. »

Le tribunal a ensuite entendu que des gens se sont rassemblés dans la maison et ont interrogé Sibanda sur la raison pour laquelle il avait commis l’infraction et il a continué à s’excuser.

La victime, avec l’aide des voisins, s’est rendue au poste de police et a porté plainte contre  Sibanda.

ibinimori

copyright5

Publicités