Publié dans nigeria

Nigeria : Montées au Créneau Contre les Rumeurs Persistantes de Coup d’État

blog1

Le mystère qui entoure l’état de santé du président nigerian, M. Muhammadu Buhari, et surtout son nouveau séjour médical à Londres d’une durée indéterminée, et le transfert du pouvoir à son vice-président chrétien sudiste Osinbajo ont précédé sinon suscité des rumeurs persistantes sur un coup d’état militaire en préparation. Les rumeurs sont prises au sérieux aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Ainsi, aujourd’hui, le gouvernement britannique a-t-il mis en garde contre le changement de gouvernement «non démocratique».
« Le gouvernement britannique estime que la démocratie est réellement cruciale au Nigeria », a déclaré mercredi le Haut Commissaire du Royaume-Uni au Nigeria, M. Paul Arkwright. « Il y a des élections. Si vous n’êtes pas satisfait de vos dirigeants, vous devriez changer votre leadership à travers le processus démocratique et les élections « .
Le représentant britannique,  tout en reconnaissant les droits des citoyens d’agir pour une condition de vie plus tolérable, a déclaré que le Royaume-Uni n’inciterait qu’un changement de pouvoir dans les urnes.
« Notre position est très claire: nous défendons la démocratie, nous défendons le processus démocratique et nous défendons le changement, si c’est ce que les gens veulent eux-mêmes », a déclaré le diplomate. « Cela doit être un choix que les gens font et pas un choix qui leur est imposé ».
De même, la veille, le chef d’état-major de l’armée, Tukur Buratai, a donné un avertissement sévère  aux militaires à éviter les activités politiques et politiciennes.
M. Buratai a rendu public mardi un communiqué lu par le parole de l’armée, le brigadier général Sani Usman.
« C’est pour informer le public que le chef d’état-major de l’armée (COAS), nigériane, a reçu des informations selon lesquelles certaines personnes se sont approchées de certains officiers et soldats pour des raisons politiques non divulguées. Sur la base de cela, il a averti ces personnes de se désister de ces actes « .
Les rumeurs se sont aggravées suite à la maladie du président Muhammadu Buhari qui l’a vu se rendre à Londres pour un nouveau cycle de traitement des semaines après avoir passé plus de 50 jours à Londres pour des raisons médicales. Comme lors de son précédent voyage, le président a écrit à l’Assemblée nationale pour transférer ses pouvoirs à son vice président, M. Osinbajo.
Mardi, le chef de l’armée a averti tous les officiers et soldats intéressés par la politique à démissionner de leur commission ou de demander leur décharge volontaire immédiatement.
L’intrigue présumée aurait également permis d’informer la décision de M. Buratai de bousculer les formations de l’Armée de terre avec un transfert aléatoire des officiers supérieurs la semaine dernière.

La mutinerie de Côte d’Ivoire a donné l’occasion à des hommes politiques de haut niveau de faire allusion à ces rumeurs sans les nommer. Ainsi, le Vice président, M. Osinbajo a apporté son soutien au gouvernement et au président Alasanne Ouattara, dans la crise que traverse le pays. En exhortant les militaires à retourner à leurs casernes et à choisir la voie de la négociation. M. Osinbajo a aussi lancé un appel aux Ivoiriens à ne pas apporter leur soutien aux mutins, les avertissant des dangers d’un tel soutien. De même M Obasanjo a fait un écho sibyllin à la situation ivoirienne, en allant plus loin que le Président par intérim.  Dans une critique sans détour de la mutinerie en cours, l’ancien chef d’État nigérian, faisant assaut d’un zèle ouest-africain hors norme,  a dit qu’il se battrait de toutes ses forces pour résister à un  coup d’état éventuel en Côte d’Ivoire comme dans n’importe quel autre pays de la sous-région…

Le Nigeria est sous un régime démocratique ininterrompu depuis 18 ans après que le dernier gouvernement militaire eut abandonné son pouvoir en 1999. Le pays en 2015 a également été témoin de sa toute première victoire de l’opposition qui a vu le PDP du chrétien sudiste Goodluck Jonathan perdre les élections présidentielles et législatives au profit de l’APC du musulman nordiste Buhari.

Par la voix du porte-parole, le Chef d’état-major a réitéré mardi que l’armée nigériane restera apolitique et respectera la constitution nigériane en toute circonstance.

Biodun Adepeju

copyright5