Publié dans Ethic, nigeria

Nigeria : L’Agence de lutte Contre la Corruption a Récupéré plus de Biens Volés en 8 Mois qu’en 12 Ans

blog1

Le président de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC), M. Ibrahim Magu a révélé que l’agence a au cours des huit derniers mois récupéré plus de fonds et de propriétés volés que cela n’a été le cas au cours des 12 dernières années. Ce qui établit un rythme record  de récupération 18 fois plus rapide qu’à l’accoutumée.
M. Magu a  fait cette révélation hier alors qu’il recevait une délégation de l’École nationale de la politique publique du Pakistan.
Le groupe a visité le siège de l’EFCC dans le cadre d’un voyage d’étude de la Commission.
M. Magu, qui a déclaré que la corruption est un crime contre l’humanité, a attribué les énormes recouvrements à la volonté politique de l’administration actuelle.
«Nous avons un engagement sans faille de la présidence, a-t-il déclaré ; cette bonne volonté nous encourage. »
Le Président de la principale Agence nigériane de lutte contre la corruption  a noté que c’était la première fois qu’une organisation civile enquêtait sur l’armée et poursuivait des juges et des militaires aussi bien en service qu’à la retraite.
M. Magu a annoncé que l’EFCC va bientôt déférer devant les tribunaux compétents certains juges récemment accusés de corruption.

Akinola Bidemi

ibinimori

copyright555

 

Publicités

2 commentaires sur « Nigeria : L’Agence de lutte Contre la Corruption a Récupéré plus de Biens Volés en 8 Mois qu’en 12 Ans »

  1. Bonjour,
    La corruption, sous ses multiples formes, reste et demeure l’obstacle majeure au développement et au bien-être des peuples. Reconnaissons-le, ce fléau a pris en Afrique une proportion démesurée confinant ainsi la plus forte majorité des peules de ce continent dans la pauvreté, l’incapacité quasi totale d’accès aux besoins existentiels: se loger, se soigner, s’instruire…La décision courageuse du Nigeria, sous l’égide du Président Buhari, est à saluer et doit faire école. Je salue le courage exceptionnel des différents acteurs de cette lutte qui sont ainsi entrain d’écrire une page plus qu’honorable de l’histoire économique du Nigeria: ne l’oublions guère, contre leur dévouement, la monnaie nationale  »Naira » a connu une déprime sévère, voire une  »dévaluation » avec pour corollaire une récession économique.
    Mon pays, le Bénin, malgré ses multiples structures et institutions de lutte contre la corruption, patine encore ou fait du sur place. Et pourtant des cas de corruption avérés existent et crèvent l’œil. A cet effet, une question récurrente vient à l’esprit de tout béninois honnête: A qui profite les crimes odieux de corruption ?
    Bien à tous, Flosh

  2. Souhaitons que le Bénin, qui est un pays frère et voisin du Nigeria, tire leçon de l’engagement de l’Administration Buhari dans la lutte implacable qu’elle mène contre la corruption : juges, militaires, politiques, intellectuels, sans exception. A qui profite la Corruption ? On sait à qui elle ne profite pas ; et ceux qui profitent de nos pays depuis toujours sont les premiers bénéficiaires, d’un vol dont les butins souvent se perdent dans les méandres des paradis fiscaux. En tout cas, le Bénin du Nouveau Départ ne peut pas longtemps exhiber le drapeau de la rupture s’il ne faisait au moins ce que fait Buhari au Nigeria actuellement.

Les commentaires sont fermés.