Publié dans Haro

Bénin : « Université Thématique », Oxymore-Cache-Misère à Usage Politique

haro3_thumb.png

Au Bénin, on raffole de concepts creux, et la presse est avide de désignations bon marché.

Tel est le cas du concept d’université thématique. Comment peut-on viser l’universalité épistémique, qui est le propre de l’université  et être dans le même élan thématique ?

Après la longue glaciation du règne exclusif de l’Université nationale du Bénin, une épidémie régionaliste de création d’universités s’est emparée du pays tout entier, avec la naissance ex-nihilo d’universités privées et surtout la création de l’Université de Parakou qui a sonné le glas de la toute puissance nationale de son aînée devenue pour la circonstance, Université d’Abomey Calavi. Dès lors, la mode a été que chaque département pour ne pas dire chaque commune ait son université.

Ainsi a-t-on vu naître ce qu’on appelle aujourd’hui université thématique, un curieux concept que la presse et les médias sont ravis de faire passer en contrebande dans les esprits. N’ayant pas les moyens d’une ambition d’universalité épistémique qui donne tout son sens à l’idée d’université, ces établissements naissants annoncent la couleur de leur spécificité pour ne pas dire de leur indigence : agriculture, polytechnique, technologie, management, etc…

Mais comment peut-on être université et en même temps ne s’occuper que d’un seul domaine de la connaissance à l’exclusion de tous les autres ? Véritable aporie sémantique s’il en est, le concept d’université thématique est une désignation hyperbolique du concept plus réaliste d’École ; il apparaît donc comme un oxymore cache-misère à usage bassement politique.

Alan Basilegpo

copyright5_thumb.png

Un commentaire sur « Bénin : « Université Thématique », Oxymore-Cache-Misère à Usage Politique »

  1. Bonjour,
    A l’anglaise, no comment. Car le texte porte en lui-même la solution à cette dérive langagière ou conceptuelle : »Véritable aporie sémantique s’il en est, le concept d’université thématique est une désignation hyperbolique du concept plus réaliste d’École ». Bien amicalement, Flosh

Les commentaires sont fermés.