Publié dans amonavis

Imposer le Français à nos Tout petits à l’École est un Viol Symbolique

amonavis

aka3A priori, il n’y a aucune différence entre les Chinois et les Français quant au pays dont nous autres Africains Béninois devrions subir l’influence culturelle et utiliser la langue.

Du reste, pour autant qu’entre deux maux, il est sage de choisir le moindre, être influencé culturellement par les Chinois qui historiquement ne nous ont rien fait de mal est préférable que de l’être par nos malfaiteurs historiques européens que sont les Français.

Mais le plus absurde c’est que cette influence a un effet mental si pervers que plus d’un siècle après qu’elle nous fut imposée, nous n’avons cure de nous en défaire, et au plus fort de notre complexe et de notre paresse, nous ne sommes jamais aussi fiers de nous-mêmes que lorsque nous nous exprimons dans la langue du colonisateur. Bien que nous nous gargarisions du mot indépendance, nous ne sommes pas pressés de lui donner un contenu symbolique intime. Nous exposant ainsi à une joyeuse extraversion qui n’est rien moins qu’un viol symbolique, une véritable sujétion mentale qui nous aveugle de nous-mêmes et souligne si besoin en est notre ridicule à la face du monde, enraciné dans notre puérilité assumée.

Que nous adultes, abrutis par la puérilité consubstantielle à notre passivité historique, subissions ce viol symbolique pour ainsi dire par consentement, passe encore ; mais que nous imposions sans véritable contrainte extérieure ce viol symbolique à nos enfants est une bêtise immonde, un viol de leur conscience qui pèsera durablement sur notre conscience collective.

Dr Afouda Théodore

copyright5_thumb.png

2 commentaires sur « Imposer le Français à nos Tout petits à l’École est un Viol Symbolique »

  1. À mon humble avis, si on avait remplacé la langue de l’enseignement par le fon et que vous avez été formé dans cette langue, combien de personnes auraient pu lire votre article ? La colonisation a commis énormément de méfaits mais c’est désormais notre histoire comme l’esclavage. Rares sont les peuples et les territoires qui n’ont pas été colonisés. L’histoire de l’humanité est ainsi faite. A l’heure de la mondialisation, au lieu de regarder dans le rétroviseur, projetons nous en avant et arrêtons de donner des avis séniles et simplistes. Je suis sûre que vous vivez à Paris ou dans la région parisienne et que vous êtes contents tous les soirs de manger votre pâte de semoule accompagnée de ce que vous voulez et une fois l’estomac bien plein de vous installer devant votre ordinateur et de vous ériger en « donneur de leçons » en massant doucement la peau de votre ventre. Le Benin devrait pouvoir s’en sortir comme toute l’Afrique d’ailleurs en prenant la marche de l’histoire. Si vous ne comprenez pas la langue des autres comment voulez vous communiquer avec eux ? Au fait j’espère que vous savez que le français c’est juste un patois du latin? Chacun a le droit de s’exprimer. Voilà ce que je pense de votre diatribe.

    1. Quels sont ces peuples qui n’éduquent pas leurs enfants en bas âge dans la langue de leurs ancêtres ? Un jour j’étais à une réunion quelque part dans un pays d’Europe. Je parlais avec un compatriote. Un des participants d’origine grecque à la réunion s’approcha de nous et suivit notre conversation qui se tenait en Français. A un certain moment il nous interrompit et demanda si nous ne partageons pas une langue commune du Bénin. Il se fait que nous parlions tous les deux le fon, le goun et un peu de Nago/Yorouba. Ayant appris cela, il nous exprima son incompréhension: Je ne comprends pas alors que vous échangiez en Français. J’ai quitté la Grêce à 6 ans, j’en ai 55 mais Où que je rencontre un grec, nous dit-il, il ne me viendrait jamais à l’idée de parler avec lui une autre langue que le Grec. Ce n’est pas déplacé de dire  »
      Eduquons nos enfants à la base dans leur langue maternelle sinon nous retournerons à l’esclavage…Voulons nous apporter notre part à l’universel ou nous anéantir comme des idiots ?  » L’Afrique (hommes et biens) appartiendrait à l’Europe, à la France pérorait l’autre…A bon entendeur salut…

Les commentaires sont fermés.