Publié dans amonavis

Sociologie de la Compétence

amonavisaka3Tous autant qu’il sont, les 10 millions de Béninois pourraient bien être des Docteurs, des Ingénieurs, des Professeurs, des Architectes, etc. que le Bénin n’avancerait pas d’un iota pour autant. La compétence n’est pas une affaire d’individus ni de somme d’individus ; elle est sociologiquement déterminée et déterminante, c’est-à-dire qu’elle relève de l’éthique et de l’intelligence collectives de la société. Et cela ne vient pas de l’extérieur. Imagine-t-on un instant que les Coréens ont eu besoin de la compétence des Japonais pour se hisser au niveau où ils sont maintenant ? L’idée de Talon d’aller parler de compétence ailleurs et de mander à cet effet l’assistance de la France est si surannée qu’on se demande si cette démarche n’est pas en elle-même le paradigme inaugural de l’incompétence. Bien qu’ils aient le même nom générique, le couteau du boucher n’est pas le couteau du cordonnier. C’est comme si nous n’avions tiré aucune leçon de l’histoire de l’humanité à commencer par la nôtre. Car qu’est-ce la colonisation que nous avons subie plusieurs décennies durant sinon l’importation forcée du modèle exogène de compétence ?

Dr Afouda Théodore

copyright5_thumb.png