Publié dans Haro

Benin et son Oba attendront

blog1

L’Oba de Benin Erediauwa I a rejoint ses ancêtres ; un événement qui suscite beaucoup d’émotions et une pluie d’hommages au Nigeria mais le Bénin – c’est-à-dire la République du même nom – reste complètement indifférent. Peu lui chaut ; c’est tout juste si nos autorités sont au courant de cette affaire, le cadet des intérêts des média nationaux.

Y a-t-il vraiment un lien entre nous et le Benin du Nigeria, en dehors de ce nom que nous arborons gratuitement ? Cette couverture dorée dont nous nous drapons fièrement sans demander notre reste ni rendre grâce à ceux qui en sont les dépositaires actuels.

Quelle question ? Depuis que le nouveau président est installé au Bénin a-t-il jamais songé à aller du côté du Nigeria, le pays dont concrètement nous dépendons au quotidien, entre fayawɔ et payɔ ? Un pays sans lequel notre cœur économique cesserait de battre…

Non, Talon a tour à tour été au Togo, petit pays dirigé par une dynastie de satrapes, et en Côte d’Ivoire du burkinabè Ouattara, honte de la conscience africaine et de son histoire. Puis, il est allé se prosterner devant l’ancienne puissance coloniale pour, dans un numéro d’auto-flagellation pathétique lui apporter son gage d’allégeance et l’assurer du soutien béninois dans la guerre de l’Europe contre la menace chinoise sur le continent Africain.

Benin et son Oba attendront !

Bidemi Aderibigbe

copyright5_thumb.png