Publié dans Haro

Ao Tcho, le Nouveau Départ Manque de Femmes au Départ

blog1

Le spectacle qu’offre ce premier gouvernement d’un président élu par le peuple, et qui ne compte que trois femmes dans ses rangs  est pour le moins affligeant. Plus facile encore à entendre qu’à voir à l’œil nu, où il devient choquant. Je ne suis ni féministe ni un adepte du paritarisme mais bon Dieu, ce déséquilibre heurte mon sens de la justice et de l’équité ! Espérons qu’il y en aura bien plus  à l’arrivée ; ce sera alors une rupture dans la culture de marginalisation sociologique de la femme, la moité de l’humanité.

copyright5_thumb.png