Goodluck Jonathan Était un Président en Cage — Wole Soyinka

blog1

Selon M. Wole Soyinka, l’ancien président Goodluck Jonathan a été « mis en cage par certaines forces toutes puissantes de son entourage » et n’était pas au courant de bien de choses qui se passaient autour de lui.
Dans une évaluation accablante du mandat de M. Jonathan, M. Soyinka a déclaré que l’ancien président, qui a quitté ses fonctions en mai, après sa défaite face à M. Muhammadu Buhari, dans le scrutin présidentiel du 28 Mars, ne savait pas que le Nigeria avait été compromis à bien des égards jusqu’à ce que lui-même (Soyinka) lui en eût décillé les yeux.
Étayant son propos, M. Soyinka a rappelé la saga des prétendues échanges téléphoniques avec le roi du Maroc, déclarant qu’il était celui qui avait bruité la nouvelle au président.
«Quand j’ai mentionné la question du téléphone, il pensait que je parlais de la campagne pour le Président de la BAD pour lequel il faisait du lobbying auprès d’autres chefs d’Etat. Et il m’a dit: «Non, mes derniers échanges téléphonique avec lui remontent à un certain temps ». Alors je lui ai dit : «mais, vous lui avez parlé il y a quelques jours.» «Non, a-t-il insisté, j’en ai l’intention mais je ne l’ai pas encore fait. J’ai demandé à mon ministère des Affaires étrangères de me mettre en contact avec le Roi parce que je fais campagne pour un compatriote mais je n’ai pas parlé au roi du Maroc. »Alors je lui ai dit, « vous ferez bien de lire les journaux de la semaine dernière. »
«Et je peux vous dire que le pauvre n’était au courant de rien dans cette affaire. » Poursuivant, M. Soyinka a déploré: «Alors, vous pouvez imaginer que le président ne savait pas qu’un scandale diplomatique avait eu lieu et conduit au retrait d’un ambassadeur!

Alan Basilegpo
Ibinimori

copyright4s