APPEL AU BOYCOTT DU SCRUTIN DU 13 MARS 2011

clip_image002Considérant que le scrutin a été fixé au 13 mars pendant que des centaines de milliers de citoyens sont exclus de leur droit de vote et malgré les manifestations de protestations populaires;

Considérant l’invalidation arbitraire et inique du candidat Philippe NOUDJENOUME présenté par le PCB ;

Considérant le cafouillage et la confusion généralisés suite à la LEPI truquée et tronquée, à la non disponibilité de listes des électeurs et des bureaux de vote ainsi que les décisions cavalières de la Cour Constitutionnelle, toutes choses qui privent de fait des centaines de milliers d’autres citoyens des possibilités de voter;

Considérant la division de la CENA en des clans opposés et dont le Président reconnaît ouvertement les limites dans la situation actuelle ;

Considérant enfin que la fixation du délai des dépôts des candidatures pour les élections législatives entre le 10 et le 16 mars relève d’un escamotage de la démocratie ;

Considérant les déchainements des élans régionalistes encouragés par les principaux candidats officiels sans exclusive ;

Considérant que dans ces conditions, aucun vote ne peut se faire dans la transparence ;

Considérant que les travailleurs et les peuples s’élèvent partout contre ces élections frauduleuses et que le Président qui sortirait de ce scrutin ne le serait que par la fraude, un Président nécessairement mal élu ;

Considérant que par ailleurs, les travailleurs et les peuples expriment de plus en plus clairement leurs aspirations à un « pouvoir des travailleurs et des peuples », seul capable d’instaurer une bonne gouvernance pour sortir le pays de cinquante ans de stagnation et de 20 ans d’enlisement dans la corruption sous le Renouveau;

Le Bureau Politique du Parti Communiste du Bénin, réuni le mardi 08 mars 2011 à Cotonou

Condamne l’exclusion des centaines de milliers de citoyens de leur droit de vote, ainsi que des centaines de milliers d’autres de leurs cartes et possibilités de fait de voter et exige leur rétablissement dans leurs droits avant toute élection crédible ;

Dénonce le complot sordide contre la démocratie que constitue l’invalidation de la candidature de Philippe NOUDJENOUME, porteur du programme pour le pouvoir des travailleurs et des peuples et exige son rétablissement pour des élections crédibles;

Condamne les élans régionalistes et appelle les travailleurs et les peuples à combattre tous les protagonistes et propagandistes de ces fauteurs de la division des peuples ;

Appelle par conséquent au boycott du scrutin du 13 mars 2011 ;

Demande ainsi aux populations de ne pas aller voter, de sensibiliser leur entourage à en faire autant tant que tout le monde n’aurait pas sa carte et les possibilités de voter ;

Déclare que dans les conditions de confusion et de cafouillage, l’enclenchement des élections législatives est un sabotage de la démocratie ;

Exhorte les travailleurs, la jeunesse et les peuples à poursuivre et intensifier leurs luttes pour affirmer et instaurer leur propre pouvoir, le pouvoir des travailleurs et des peuples par une Révolution populaire.

Fait à Cotonou, le 08 mars 2011

Le Bureau Politique du PCB

clip_image001

Copyright, Blaise APLOGAN, 2010,© Bienvenu sur Babilown

Toute republication de cet article doit en mentionner et l’origine et l’auteur sous peine d’infraction

clip_image001