Santé : des solutions naturelles face aux piqûres d’insectes

I.

Les insectes peuvent rapidement gâcher un moment passé dans la nature. Pour ne plus se faire surprendre, voici quelques pistes naturelles pour soulager, mais aussi prévenir les piqûres.

La piqûre d’un insecte (abeille, guêpe, moustique, taon, araignée…) entraîne le plus souvent une réaction douloureuse au point de piqûre avec la formation d’un œdème (gonflement de la peau) et une réaction inflammatoire (peau rouge et douloureuse). C’est une lésion cutanée provoquée par le dard. La première chose à faire est donc de le retirer si celui-ci encore planté dans la peau. Outre le traumatisme physique à proprement parler, la piqûre d’insecte peut se traduire par l’injection de substances cytotoxiques, pharmacologiquement actives ou allergènes, d’agents infectieux… L’usage immédiat de quelques médicaments homéopathiques ainsi que de plantes associées à des gestes locaux simples peut être un bon réflexe et conduire à une guérison rapide.

Homéopathie

Pour agir contre les piqûres d’insectes ou en prévention, l’homéopathie vous offre un large panel de solutions adaptées à la réaction cutanée :

  • Œdème rosé qui pique, brûle et qui est amélioré par des applications fraîches (réaction de type urticaire) : Apis mellifica 15 CH en administration rapide et dose unique. On poursuivra le traitement par 3 granules en 5 CH tous les quarts d’heure, jusqu’à amélioration.
  • Réaction locale, avec formation de bulles appelées « phlyctènes », sensations de brûlure calmée par le froid : Cantharis 9 CH, 5 granules trois fois par jour.
  • Piqûre de gros insectes (araignée, frelon, bourdon…) qui déclenche une inflammation avec douleurs vives et induration locale. La peau devient bleuâtre dans les jours qui suivent : Tarentula cubensis 5 CH, 5 granules deux fois par jour, jusqu’à amélioration.
  • Plaie ronde et de petite taille, froide au toucher : Ledum palustre 7 CH, 5 granules matin et soir. C’est également un préventif des piqûres d’insectes chez les personnes qui les craignent particulièrement ou qui semblent les « attirer » pendant le séjour en zone riche en insectes (moustiques, guêpes, taons…). L’expérience montre que les insectes attaquent moins si on a pris ce médicament. Ceci est valable également pour les personnes qui s’occupent des ruches. Appliquer localement Ledum en teinture mère.
  • Érythème après une piqûre d’insecte : Urtica urens 5 CH, 5 granules quatre fois par jour, jusqu’à amélioration.
  • Pour éviter la surinfection après l’apparition de lésions, il peut être conseillé de prendre Pyrogenium 7 CH, 2 fois par jour et Rana Bufo 5 CH, 4 fois par jour.

Aromathérapie

Les huiles essentielles sont de véritables atouts contre les piqûres d’insectes, que cela soit pour soulager les démangeaisons, la douleur, mais aussi pour limiter le risque d’infection. Et comme il vaut mieux prévenir que guérir, certaines huiles vont aussi repousser les insectes.

En prévention des piqûres (moustiques et araignées) :

  • HE d’eucalyptus citronné est riche en citronellol, ce qui explique sa puissante action répulsive contre les moustiques.
  • HE de géranium rosat, concentré en géraniol, est un très bon répulsif.
  • HE de lavande fine, est une huile à l’odeur puissante qui va tenir à distance les araignées et apaiser les piqûres de moustique.

Attention néanmoins, ces huiles essentielles sont contre-indiquées pour les femmes enceintes ou qui allaitent, et les enfants de moins 7 ans pour l’HE d’eucalyptus citronné, et de moins de 3 ans pour l’HE de lavande fine et l’HE de géranium rosat.

Recettes :

Synergie répulsive à appliquer au niveau cutané à hauteur de 1 à 3 gouttes sur les zones clés (poignet, cheville…) :

  • HE de lavande fine 5 ml
  • HE d’eucalyptus citronné 5 ml
  • HV de calophylle 20 ml

En cas de transpiration ou après baignade, cette application pourra être renouvelée 1 à 2 fois, surtout sur les zones du corps découvertes.

Lire aussiAntimoustique naturel : une recette polyvalente à base d’huiles essentielles

Agir contre les piqûres d’insectes :

  • L’HE de lavande aspic, antalgique et anti-inflammatoire, est l’huile par excellence pour soulager toutes les piqûres d’insectes, en calmant douleurs et démangeaisons. Elle s’utilise de manière ponctuelle plutôt qu’au long cours.
  • L’HE de tea tree est très efficace contre les démangeaisons, mais aussi en cas de boutons purulents, grâce à ses vertus antiseptiques.
  • L’HE de géranium rosat favorise une cicatrisation optimale et délivre une protection antibactérienne. Elle peut être utilisée chez les enfants à partir de 3 ans si elle est diluée.
  • L’HE de camomille allemande (ou matricaire) peut être utilisée en cas de piqûre accompagnée d’une réaction cutanée excessive et œdémateuse avec possibilité d’allergie.

Il est possible de les utiliser toutes pures en appliquant une 1 goutte sur chaque bouton. Si besoin, renouvelez l’application au bout de 15 minutes. Cependant, l’huile de lavande aspic ainsi que la camomille allemande sont déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, et aux enfants de moins de 7 ans. Pour le reste, même credo pour les mamans, par contre il est possible de soulager bébé dès trois mois.

Phytothérapie

Vous n’avez pas d’huiles essentielles chez vous ? Pas de panique, des plantes simples, et que tout le monde a dans sa cuisine, peuvent vous aider à vous soulager, mais également à éviter les piqûres.

  • Le persil est excellent, anti-inflammatoire et anti-ecchymose. Il est tout à fait recommandé pour les piqûres d’insectes et en particulier celles d’abeille ou de guêpe. On peut l’utiliser sous forme de cataplasme ou juste en se frottant avec des feuilles qu’on aura un peu écrasées au préalable.
  • L’ail est aussi un bon anti-inflammatoire, mais il possède aussi des vertus antiseptiques. On peut appliquer directement sur le bouton un bulbe coupé en deux, ou alors préparer une lotion antiseptique et cicatrisante plus facile à conserver sur soi. Pour cela, faites bouillir un demi-litre d’eau, puis ajoutez 5 gousses d’ail, couvrez et laissez frémir 15 minutes. Filtrez et c’est fait !
  • Le basilic a la réputation d’éloigner de nombreux insectes, dont les moustiques. En avoir à la fenêtre de votre chambre peut être plus efficace qu’une moustiquaire ! De plus, frotter quelques feuilles de cet aromate sur une piqûre peut grandement vous soulager.

Enfin, un problème faut de plus en plus parler de lui, auquel nous avons consacré un autre article, les réactions au contact avec les chenilles processionnaires.


II.

Une huile anti-moustique..le remède miracle de 8 camerounais

L’invention semble géniale dans un pays où le paludisme est la première cause de mortalité des enfants de zéro à cinq ans.

05.05.2015

AA/Douala/Anne Mireille Nzouankeu

Bien des Camerounais ont désormais une arme de plus pour combattre les moustiques et le paludisme, grâce au génie de certains de leurs jeunes  compatriotes.

Selon les statistiques les plus récentes fournies par l’Organisation mondiale de la Santé, chaque année, près de 500 000 personnes meurent dans le monde des suites de paludisme. Au Cameroun, le paludisme est la première cause de mortalité des enfants de zéro à cinq ans et tue plus que le VIH/Sida.

Ce sont ces chiffres alarmants qui ont poussé un groupe de jeunes ingénieurs à Doula, capitale économique du Cameroun, à penser à une solution miracle contre cette maladie : Connaissant les propriétés répulsives de la citronnelle, ils ont pensé à fabriquer une huile essentielle de citronnelle qui repousse les moustiques.

Pendant plusieurs mois, les huit jeunes regroupés au sein de l’association non gouvernementale ,Gic Bellomar, réfléchissent à la machine qui pourra produire cette huile. La conception de la machine a duré six mois, une machine fabriquée en grande partie avec des matériaux de récupération. « On a pensé à une machine artisanale car la machine industrielle coûte cher », explique Daniel Tocksia, chef de laboratoire du Gic Bellomar rencontré par Anadolu à Douala.

Pour fabriquer cette huile, on coupe les feuilles de citronnelle, on les lave puis on les met dans un panier qui est lui-même logé dans une cuve. « On met le feu sous la cuve, plus loin il y a un récipient d’eau qui joue le rôle de réfrigérateur. Ce qui fait que l’huile sort fraîche et non chaude », dit Tocksia qui ne souhaite pas donner plus de détails sur le processus d’extraction de cette huile essentielle.

La machine fonctionne depuis le début de l’année 2014 et le processus d’extraction dure environ une heure de temps. « On a choisi l’huile essentielle de citronnelle parce qu’en Afrique, il y a trop de paludisme lié aux moustiques. Or, avec l’huile essentielle de citronnelle, on peut faire du savon, ou on peut en mettre dans du lait de toilette », explique Tocksia. « En dormant ou en marchant on peut s’oindre avec cette huile. Comme elle a un pouvoir répulsif, elle chasse les moustiques. Du coup elle protège l’homme contre les piqures de moustique et le met à l’abri du paludisme », conclu Tocksia.

L’huile de citronnelle est ainsi vendue depuis un an dans les marchés de Douala à des prix accessibles. Avec 1000 FCfa (1,5 usd) on peut s’en procurer une bouteille, note-t-il.

La jeune association qui se trouve derrière cette invention rencontre, toutefois, des difficultés d’approvisionnement. « Nous avons pensé à créer un champ de citronnelle. Nous recherchons encore des financements à cet effet. En attendant, nous achetons la citronnelle au marché », révèle Tocksia.

Au Cameroun, les autorités sanitaires font la promotion des moustiquaires imprégnées d’une substance qui repousse les moustiques. Seulement, beaucoup n’aiment pas dormir sous la moustiquaire. De plus, même en ayant une moustiquaire, on n’est pas protégé des piqûres des moustiques lorsqu’on est hors du lit. L’huile essentielle présente donc l’avantage de protéger à tout moment.

ibinimori

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s