L’Afrique Francophone : Aliénation et Opportunisme « en Marche »

Conséquence d’une manipulation ou d’un consentement opportuniste pour le moins misérable, les Africains francophones envoûtés par le Landerneau politique de l’ex-puissance coloniale dont ils ont du mal à se défaire, usent et abusent du terme « en marche » : « l’Afrique en marche », « la Côte d’Ivoire en marche« , « en marche » par-ci, « en marche par-là ». Un organe de presse n’a pas trouvé mieux à faire que de s’appeler, sibyllin, « l’Afrique en Marche »…

Cet usage devient un phénomène de mode linguistique, une tendance. Pour certains on ne sait combien on leur a payé, ou combien ils espèrent gagner pour amplifier en Afrique ce concept bidon, et en tenir lieu des VRP. Mais le drame c’est qu’en France même où il a surgi avec NTM1 Macron, on voit les dégâts immenses de ce concept mensonger et emberlificoteur : tyrannie, violence, tension, mains coupées, citoyens éborgnées, manipulation permanente, régression économique, domination de classe, oligarchie et arrogance. Et c’est à ce concept douteux  que les Africains font allégeance en le mettant à toutes leurs sauces de communication, comme s’ils n’avaient plus rien d’autre à faire, incapables de se replier sur les terres saines de leur autonomie mentale, politique et éthique, toujours prêts à se faire les appeaux du premier venu. Contre quelques miettes, ils, n’hésitent  pas à vendre ce qu’il leur reste de dignité. Quand on les met en face de cette triste frénésie dispositionnelle, ils répondent que c’est l’usage de la langue commune – le français – qui le veut et qu’ils n’y sont pour rien… Mais la langue commune qu’il nous tarde d’abolir a bon dos !  Et cet abus du terme « en marche » non seulement on ne le voit pas dans l’espace culturel anglophone, le vocable « moving » n’a connu nulle part le même regain d’intérêt qu’au Bénin – pays d’imitateurs malicieux qui ne se prennent pas pour une merde – ou en Côte d’Ivoire –pré-carré de moutons dociles et de béni-oui-oui chloroformés… –Pourquoi l’Afrique a dû attendre l’aventure Macron en France pour se mettre en marche ?

Comme le dit le militant malien dans une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, en Afrique nous nous appelons d’autant plus frères que nous sommes les premiers à nous trahir aux Blancs. De même, nous sommes toujours prêts à nous vendre, nous et notre dignité pour quelques miettes, quitte ensuite à être les premiers à nous plaindre des conséquences de nos égoïstes agissements, car nous ne voyons jamais bien loin que le bout du nez épaté de nos intérêts mesquins.

Aminou Balogun


NTM1 = Notre Tyran Marcheur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s