Bénin Gouvernance : Débat entre Talon et un Troubadour Critique

Talon au temps de Toboula
Toboula a chamboulé Cotonou entier   /Et tu t’es réfugié à Missrété  /Tu as chamboulé Cotonou et tu t’es réfugié à Missrété  / La raison de cette affirmation la voici  / Je n’ai pas une belle voix mais j’essaierai de la faire entendre  / Ahomadégbé et Maga ont dirigé ce pays   /Ils n’ont jamais chamboulé Cotonou  / En 1972, suite à son coup d’Etat  / Kérékou n’a jamais chamboulé Cotonou  / Nicéphore Soglo est arrivé /Et s’est mis à paver les voies  / Et les citoyens affamés ont crié   /« On ne vit pas de pavés et d’eau fraîche » /  Soglo éreinté a dû se tourner vers les Occidentaux  / A la suite de quoi, il a arrosé le pays d’emplois /  L’autre venu de Lomé a beau être tiré à quatre épingles /   Pourtant, il n’a pas chamboulé Cotonou  / Seulement, il a eu maille à partir avec un quidam /  Et celui-ci a pris la poudre d’escampette vers l’Europe /  Caché dans la malle arrière d’une voiture  / Il est resté en exil un certain temps  / Et le voilà devenu candidat face à un blanc   /Nous avion dit que nous ne voulions pas d’un Blanc /  Que nous te préférons, Patrice Talon !  / Et mal ne nous a-t-il pas pris !  / Aussitôt que nous commîmes l’erreur de t’élire /  Le vendeur d’essence frelaté est poursuivi  / Les taxi-motoristes sont harcelés de tout côté  Et sur ces entrefaites, le voilà qui amène Toboula / Il amène Toboula ! /  Allez voir à Ajégùnlè /  Les vendeurs informels de médicaments sont pourchassés /  Allez voir à Zongo !   /Plus un seul mouton ne bêle ! /  Ce sont là des faits d’arme de Toboula /  Allez voir à Missèbɔ !  / Les vendeurs de fripes déambulent /  A Saint-Michel, voilà qu’il ose s’en prendre  / Au Lègba des grands dignitaires sous l’obédience d’Agadja /  Et la divinité a ouverts des yeux de feu  / Enfoiré ! Fils de pute !/   Je ne suis pas né de la dernière pluie /  J’étais là avant l’arrivée de ton gouvernement !  / Délogez-moi et vous en paierez les pots cassés !  / Sur cette mise en garde ferme Toboula se prosterna/   Et promit force offrande au Lègba pour s’amender/   Je poserai une dalle sur ta sainte demeure, dit-il  / Et sur ce le Lègba entonna ce refrain : /  « Toboula tu as chamboulé les quartiers Etoile, Gbégamè, Fijirocè /  Mais nous sommes des résistants à Cotonou !  / Tu as chamboulé de-ci de-là !   /Nous sommes des résistants à Cotonou !   /Nous sommes des résistants à Cotonou !   /Tu as chamboulé de-ci de-là !/   Nous sommes des résistants à Cotonou ! /  Nous sommes des résistants à Cotonou !  

Ahoponù Basile

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s