George Floyd  et la Police Française

Blog1

Dans le feu de l’émotion qui fait rage aux États-Unis, suite au meurtre rituel de George Floyd,  chaque pays essaie de s’associer à sa façon au concert d’indignation mondiale suscité par ce crime. Par exemple, en  Israël, entre deux actes d’oppression endémique des Palestiniens, on s’est empressé d’envoyer au monde le signal  opportuniste de la nomination d’une ministre noire, une Falasha. Rien d’original toutefois : l’Etat sioniste ne fait que se mettre dans le sillage de l’Occident où la nomination ou la mise en scène  d’Africains ou d’Arabes, de préférence de sexe féminin, sert à adoucir, masquer ou dénier la réalité du racisme institutionnel.

En France, les langues se délient. On commence à reconnaître du bout des lèvres que les policiers ne sont pas toujours tendres avec les Noirs et les Arabes et on va même jusqu’à s’indigner de présumés propos racistes tenus par des policiers sur les réseaux sociaux. Le Ministre de l’intérieur Castaner parle de zéro tolérance vis-à-vis du racisme. Traitement rhétorique d’un mal autrement plus profond. Car le seul fait que le mot racisme corresponde plus souvent dans les esprits à un cas de figure classique où c’est le Blanc qui agresse un non-Blanc en dit long sur la dimension historique robuste du fléau.

Dès lors, l’hypocrisie devient le seul mode de gestion du phénomène dans un pays comme la France dont une grande partie de l’histoire et de la prospérité actuelle a été fondée et continue d’être fondée sur le racisme le plus ardent.

1°/ La France a fait partie des grandes puissances esclavagistes d’Europe. Et l’esclavage et la traite négrière étaient fondés sur le racisme, le fait que les Noirs réifiés, transformés en biens meubles  étaient inférieurs aux Blancs, leurs maîtres.

2°/ La France a fait partie des grandes puissances coloniales d’Europe. Et le colonialisme est fondé sur le racisme avec sa fausse justification implicite qu’était la prétendue mission de  civilisation des sauvages. Pendant la période coloniale, sur quoi étaient basés les épisodes fréquents de massacre  des populations africaines dont le seul tort était de réclamer la justice sinon le racisme ?

3°/ La France continue d’être l’un des pays les plus acharnés dans la perpétuation du colonialisme, qui pour elle semble à la fois une passion, un jeu et en même temps une question de vie ou de mort. Et le néocolonialisme auquel elle s’adonne à fond n’est que la continuation du colonialisme par d’autres moyens, à l’instar du colonialisme lui-même qui n’a été que la continuation de l’esclavage par d’autres moyens. Car quoi créer, imposer une monnaie à des pays prétendument indépendants, avoir la haute main sur leur vie politique, installer à leur tête des hommes de son choix, y faire la pluie et le beau temps, piller en toute impunité leurs richesses humaines et matérielles, tirer partie de la domination symbolique découlant de l’imposition de sa langue, comment qualifier cette supériorité construite sur les pays africains noirs et défendue jalousement sinon de raciste ? Pourquoi ce que la France fait au Sénégal ou au Mali elle n’est pas fichue de le faire en Algérie ou au Vietnam qui sont pourtant aussi ses anciennes colonies ? Comment justifier ou comprendre cette différence de rapport sinon  que le Noir est perçu comme inférieur à l’Arabe qui est un Blanc ou à l’Asiatique qui est tenu pour un Blanc honoraire comme c’était le cas au pays de Mandela durant l’apartheid ?

Donc les présumés propos racistes des policiers français qui suscitent l’indignation de veuve effarouchée dans les médias et la classe politique française bien pensante, dans un ciel mondial nuageux d’indignation depuis le meurtre rituel de George Floyd, ne sont que le reflet d’une histoire et d’une actualité françaises. A l’évidence, le pillage économique et la domination politique implacables de l’Afrique que la France a érigés en hobby en même temps qu’en condition sine qua non de sa prospérité sont basés sur le racisme. Car ce que la France fait et fait vivre en exclusivité aux pays noirs Africains, on ne le fait pas à des hommes et des femmes que l’on considère comme ses égaux : pourquoi la  France est-elle plus attirée par le pétrole du Gabon plutôt que par celui de la Norvège qui est plus près  d’elle?…

Les policiers français racistes ne sont que le petit bout idiot d’un iceberg historique et mental. Ils ne sont que des individus ou des groupuscules dont l’idiotie les pousse à dire tout haut ce que fait tout bas leur nation depuis des temps immémoriaux. Ce sont des faibles d’esprit qui ont besoin d’étaler au grand jour leur haine et leurs délires manichéens, de crainte que leur nation n’en fît pas assez pour leur garantir la sujétion des autres ; notamment ceux qui comme les Noirs sont conçus et traités comme leur contraire absolu en humanité.

Aminou Balogun

copyright5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s