Voici la Chanson qui a Coûté la Vie à Bob Marley dans les Mains des Crapules Insatiables Assassins

blog1.jpg

WAR !

Until the philosophy which hold one race superior
And another
InferiorIs finally
And permanently
Discredited
And abandoned –
Everywhere is war –
Me say war.That until there no longer
First class and second class citizens of any nation
Until the colour of a man’s skin
Is of no more significance than the colour of his eyes –
Me say war.

That until the basic human rights
Are equally guaranteed to all,
Without regard to race –

Dis a war.

That until that day
The dream of lasting peace,
World citizenship
Rule of international morality
Will remain in but a fleeting illusion to be pursued,
But never attained –
Now everywhere is war – war.

And until the ignoble and unhappy regimes
that hold our brothers in Angola,
In Mozambique,
South Africa
Sub-human bondage
Have been toppled,
Utterly destroyed –

Well, everywhere is war –
Me say war.

War in the east,
War in the west,
War up north,
War down south –
War – war –
Rumours of war.
And until that day,
The African continent
Will not know peace,
We Africans will fight – we find it necessary –
And we know we shall win
As we are confident
In the victory
Of good over evil –

Good over evil, yeah!
Good over evil –
Good over evil, yeah!
Good over evil –
Good over evil, yeah! /fadeout/

En attendant que la philisophie qui tient une race

Supérieure et une autre inférieure
Ne soit, enfin et définitivement, discréditée et abandonnée
Partout c’est la guerre,
Je dis : guerre

Qu’en attendant qu’il n’y ait plus de citoyens
De première et de deuxième classe, dans chaque nation,
En attendant que la couleur de peau d’un homme
N’ait pas plus de signification que la couleur de ses yeux
Je dis : guerre

Qu’en attendant que les droits fondamentaux de l’homme soient justement
Garantis pour tous, sans considération de race
C’est la guerre

Qu’en attendant ce jour
Le rêve d’une paix durable, d’une citoyenneté mondiale,
D’un règne de moralité internationale
Ne restera qu’une illusion éphémère
Poursuivie, mais jamais réalisée
Maintenant partout c’est la guerre, la guerre

Et en attendant que les régimes ignobles et malheureux
Qui tiennent nos frères, en Angola,
au Mozambique,
en Afrique du Sud, dans un esclavage moins qu’humain
aient été renversés,
complètement détruits
Et bien, partout c’est la guerre, je dis : guerre

Guerre à l’est, guerre à l’ouest
Guerre au nord, guerre au sud
Guerre, guerre, rumeurs de guerre

Et en attendant ce jour, le continent africain
Ne connaitra pas la paix, nous les Africains combattront
Nous pensons que c’est nécessaire et nous savons que nous gagnerons
Puisque nous sommes sûrs de la victoire

Du bien sur le mal, du bien sur le mal, du bien sur le mal
Du bien sur le mal, du bien sur le mal, du bien sur le mal

 

 

copyright5

 

Publicités

2 commentaires

  1. Vous ne pouvez pas répandre ce genre de discours, fût-ce au rythme chaloupé du reggae, et espérer avoir la vie sauve : la Confrérie Insane et Assassine veille au grain…dans l’intérêt du système qui domine les Noirs depuis plusieurs siècles, et qui n’entend pas démordre…

  2. Kadhafi et Sankara n’ont pas dit autant pour être assassinés, Patrice Lumumba non plus. Que croyez-vous que les Crapules Insatiables Assassins fissent à l’innocent chanteur ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s