Françafrique : Comment l’Italie a Ruiné le Discours Français de la Représentation Suffisante

Blog1

Le discours néocolonial rénové que la France servait in fine à ses pairs occidentaux était celui de la représentation suffisante. Elle faisait passer l’idée qu’il suffisait qu’un pays occidental se chargeât de coloniser discrètement l’Afrique et, mécaniquement, tous les autres en tireraient bénéfice. Cette méthode, qui se voulait une division du travail de pillage des peuples non-occidentaux, était conçue comme plus efficace ;  plus discrète, elle bénéficiait de l’onction historique – la France étant l’un des colonisateurs du continent qui, comble de l’ironie, a réussi à passer pour un pays des Droits de l’Homme et des Libertés !

C’est ainsi qu’il fallait comprendre le rôle de gendarme de l’Afrique que la France s’était arrogé et qui a connu ses faits d’arme retentissants ces dernières années avec la conquête de la Libye et l’assassinat de son dirigeant depuis une quarantaine d’années, le Colonel Kadhafi ; le renversement par la force des armes de Gbagbo, l’intervention au Mali et en Centrafrique sous des  prétextes douteux, etc…

Chaque fois, le discours est toujours le même : un pays blanc bien expérimenté dans la chasse aux Noirs d’Afrique s’occupe de traquer le gibier africain et le bénéfice sera pour tous les Blancs.

Ce discours a fonctionné jusqu’à un certain stade, même si tous les pays européens ne sont pas logés  à la même enseigne des jouissances  du pillage de l’Afrique. En dehors de la satisfaction symbolique de voir que l’Occident représenté par la France s’en impose à l’Afrique, la plupart des autres pays ne sont pas ceux qui directement exploitent le pétrole du Tchad, du Congo, l’or du Mali, l’uranium du Niger ; ce ne sont pas non plus leurs sociétés qui bénéficient en priorité des gros contrats dans les pays où la France tire les marrons du feu de sa domination culturelle.

Mais c’est lorsqu’il s’est agi de partager les nuisances de la politique néocoloniale que les problèmes ont commencé. Il va sans dire en effet que le pillage aveugle et raciste de l’Afrique noire dont les peuples sont considérés par les Blancs comme viscéralement  bêtes et susceptibles d’être subjugués sans problème – 400 ans d’esclavage sont passés par là ! – n’est pas une moindre cause du fléau. Comme cela a été dit avec pertinence, tout se passe comme si les Africains suivaient à la trace leurs richesses volées.  Lorsqu’il s’est agi, disons-nous, de réceptionner le boomerang néocolonial, les frictions voire les désaccords ont commencé à voir le jour parmi les Européens. Le front ethnique jusque-là discipliné s’est fissuré. Le discours de la représentation suffisante a du plomb dans l’aile. L’Italie l’un des pays de la ligne de front dans l’accueil direct des migrants africains a haussé le ton. Certes, à la faveur d’un gouvernement dont les représentants sont moins versés dans la langue de bois, mais en traduction  aussi du fond de la pensée de toute une nation sinon de toute une région de l’Europe. L’Italie n’entend pas accueillir le gros des migrants africains alors que la France qui se réserve le gros lot des jouissances des causes de leur migration embarrassante se plaît à donner des leçons de morale  avec l’arrogance coutumière du pays des Droits de l’homme qu’elle prétend être.

Si l’Italie est la seule nation qui a haussé ouvertement le ton,  pour stigmatiser le parti-pris néocolonial français en Afrique noire dénoncé comme l’une des causes majeures de l’immigration massive des Africains vers l’Europe, d’autres nations européennes – et pas seulement du sud de l’Europe – n’en pensent pas moins.

La question qu’on peut se poser est de savoir si les coups de semonce tirés par l’Italie contre le navire néocolonial français suffiraient à l’arraisonner, et par-là à ruiner le bien fondé de son discours de la représentation suffisante ; ou bien comme on peut le craindre, realpolitik oblige, les Européens dans leur intérêt supérieur,  finiront bien par fumer le calumet de la paix pour que leur race continue à piller l’Afrique en toute tranquillité, comme elle le fait depuis 500 ans !

Aminou Balogun

copyright5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s