Bill Gates/ Aliko Dangote : Sociologie d’une Amitié

blog1.jpg

cossi-bio-osse3On a vu la publicité faite à l’amitié entre Bill Gates et Aliko Dangote, deux milliardaires qu’en apparence  tout oppose, chacun dans son domaine, sa nation, sa race et son continent. On a alors le sentiment que là où il y a du pognon, il n’y a plus de race, plus de nation ni de continent. Il n’y a qu’un seul royaume féerique de Crésus, la « Pognonland » à ne pas confondre avec la Poland, car ce royaume de Crésus a le « gnon » que la Pologne  n’a pas.

Mais derrière cette unité de façade, force est de remarquer que les origines et les méthodes d’enrichissement sont distinctes. Si on accepte la vérité cachée  que la richesse et plus particulièrement l’économie telle que la conçoivent les Occidentaux, loin d’être la science exacte dont ses thuriféraires nous rebattent les oreilles, résulte de pillages, de guerres et de spoliations permanentes, de domination et d’exploitation de l’homme par l’homme sous couvert de racismes institutionnalisés ou de représentations réductrices de l’altérité, force est de reconnaître que sur la montagne de cette décharge de viols accumulés au cours des siècles, un homme comme Bill Gates a constitué sa fortune à la sueur de son front. Autrement dit, il a bâti l’édifice de sa fortune sur une fondation personnelle, même si le sol où repose cette fondation est un terrain gorgé de violence historique.

Mais dans le cas de son ami et compère nigérian, on ne peut pas dire la même chose. Dans la mesure où le terrain africain est celui de la violence subie héritée de l’histoire et continuée dans le présent, la fortune de Dangote, loin d’être fondée sur la sueur de son front, a d’abord  trouvé son origine première dans la contre violence politique – conséquence de la violence occidentale subie – la corruption et le recel de biens sociaux politiquement déterminés.

D’une façon générale,  en Afrique, en raison de la violente distribution des rôles – comme le prouve le cas des milliardaires Béninois qui ont tous partie liée avec la politique – les fortunes de nos riches sont indirectement d’origine personnelle et directement d’origine politique ; alors qu’en Occident, elles sont directement d’origine personnelle et indirectement d’origine politique, dans la mesure où la politique détermine les pillages et l’exploitation des nations non-occidentales, et notamment de  l’Afrique depuis des siècles.

Prof. Cossi Bio Ossè

copyright5

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s