La Pensée du Jour : l’Être ou l’Impuissance du Discontinu

penseur2Les jours où nous ne serions plus ressemblent à s’y méprendre aux jours où nous ne nous sommes pas posé la question de notre être. Ce qui prouve que, d’un point de vue mathématique, le non-être  est un infini continu tandis que l’être est discret et fini.

En clair, nous n’aurions pas été infiniment de fois que nous n’avons jamais été.

Adio Badaga

copyright5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s