Publié dans Haro

Le mystère du Pétrole de Sèmè

aje

Ce pétrole de Sèmè qui a une curieuse tendance à s’évaporer côté béninois en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, et qui, côté nigérian, ressurgit, prospère et s’exploite au grand jour constitue l’un des mystères de la recherche pétrolière béninoise des trente dernières années. Ce mystère pointe du doigt le mixte d’antipatriotisme et de corruption qui caractérise la gestion opaque et patrimoniale des ressources nationales par l’establishment politique et économique. Le soupçon d’une collusion d’intérêts entre une poignée de Béninois corrompus et leurs compères étrangers pour détourner les ressources nationales vers d’autres horizons est loin d’être du délire.

A Sèmè soi-disant côté Lagos, les Nigérians viennent d’entamer l’exploitation pétrolière du site de Aje, alors que dans la même zone, le Bénin est revenu bredouille de ses fantasmes qui naguère encore faisait venir l’eau à la bouche de ses habitants. Comme par hasard, la dernière société qui s’est coltiné la recherche dans la zone de Sèmè est une société nigériane qui, après avoir entretenu l’espoir d’une découverte fructueuse, a fini par mettre la clé sous le paillasson. Fuite, volte-face ou retrait douteux qui ne fait que renforcer le soupçon sur le mystère du pétrole de Sèmè

Alan Basilegpo

copyright5_thumb.png