ICCS : Avec Janvier Yahouédéou, le Débat Continue


Résultat de recherche d'images pour

Afin d’amener le Gouvernement à faire la lumière sur le scandale du siècle béninois, l’Affaire ICC SERVICES pour ne pas le nommer, l’intrépide  Honorable Janvier Yahouédéou qui ferraille dur pour que les victimes de cette gigantesque escroquerie assistée par l’État soient enfin indemnisées comme cela se doit, a continué à poser des actes dont la cohérence plaide en faveur de  la manifestation de la vérité dans ce dossier scabreux et politiquement   noyauté. Après la réaction  de l’AJT aux révélations de l’honorable, réaction maladroite et incohérente mise en jeu dans deux déclarations publiques successives les 10 et 12 juin 2015, Monsieur Janvier Yahouédéou a donné suite logique à ses révélations en  les traduisant sous forme de « QUESTION ORALE AVEC DÉBATS Au sujet de ICC-SERVICES et la gestion des fonds récupérés ». C’était le 12 Juin 2015, à l’Assemblée Nationale à Porto-Novo.

Mais la méthode d’approche  de Janvier Yahouédéou dans cette affaire étant adaptée à ses multiples embranchements et dimensions, les points d’interventions de l’intrépide honorable se veulent eux aussi multiples. Ainsi après la question orale portant sur la gestion des fonds récupérés, des études spécifiques sont menées par le député pour éclairer l’opinion publique et la représentation nationale. En ce qui concerne l’Assemblée au premier chef,  de nouvelles questions sont amenées devant elle par l’Honorable Janvier Yahouédéou concernant cette fois-ci la gestion des immeubles et des véhicules saisis. Où il apparaît des zones d’ombres et des anomalies qui méritent d’être tirées au clair.  C’était le 1er Juillet 2015 à l’Assemblée.

Lisez plutôt :

Porto-Novo, le 01-07-2015
QUESTIONS ORALES AVEC DEBATS
Au sujet de la gestion des immeubles et des véhicules saisis
dans le cadre de l’affaire ICC-SERVICES
Après l’éclatement de l’affaire ICC-SERVICES en juin 2010, et conformément aux informations livrées par le gouvernement, 128 véhicules ont été récupérés dont 115 pour le compte de ICC-SERVICES.
* Les 128 véhicules ont été vendus à 609.798.000 F;
* 128.498.120 F ont été dépensés au titre des honoraires;
Le montant net s’élève à 481.299.880 F.
Les voitures saisies sont pour la plupart des véhicules « haut de gamme » dont les valeurs unitaires sont de plusieurs dizaines de millions. L’opinion publique nationale s’attendait à une récupération de plusieurs milliards après leurs ventes. Mais bien loin des milliards, ce ne sont que quelques 600 millions qui ont été récupérés, soit une valeur moyenne de cession de moins de 5 millions par véhicule.
Nous voudrions prier le gouvernement de fournir à la Représentation nationale des éléments de réponse aux questions qui suivent, de même que certains documents:

1- La liste des 128 véhicules saisis; Pour chaque véhicule, bien vouloir indiquer:
– La marque,
– le modèle,

– le numéro d’immatriculation,
– la valeur à l’argus 2010 du véhicule,
– la valeur indiquée pour la mise à prix par le commissaire priseur,
– la valeur finale de vente,
– le nom de l’acquéreur à la vente,
– le nom de l’utilisateur final enregistré auprès de
la Direction des Transports Terrestres.

2- Les justificatifs des 128 millions payés au titre des honoraires.
3- Sachant qu’aucun spolié ICC SERVICES n’a été payé depuis 5 ans, à quoi ont servi les quelques 481.299.880 F récupérés ?
4- La liste des biens immeubles saisis; Bien vouloir indiquer par immeuble:
– Sa localisation précise,
– le nom du propriétaire,
– le montant des loyers perçus pour ceux qui sont en location,
– sa valeur indicative à la vente.

Atinpahun Bruno

copyright5