Rendre à Hollande ce qui est à Hollande et aux Africains ce qui est Africain

ideog2

Styles de Françafrique

D’une certaine manière, nous devons le renversement de Blaise Compaoré du Burkina Faso à l’attitude du président français François Hollande. Le seul fait qu’il ne soit pas d’intelligence avec la pérennisation au pouvoir des dictateurs africains a suffi largement. La suite, le peuple burkinabé s’en est chargé. Il en sera de même sous son quinquennat pour plus d’un régime en Afrique francophone.

Si la Françafrique est une donnée qui a la vie dure, en dépit des promesses récurrentes des uns et des autres d’en finir avec elle, force est d’admettre qu’il y a des styles différents de Françafrique. Et le style François Hollande qui n’est pas seulement un style de gauche — de par l’histoire rien n’indique que sous un autre président de gauche il en aurait été ainsi–est celui d’un homme simple et clair, qui accorde du respect au principe d’égalité et ne transige pas sur l’éthique en politique.

En fin de compte, l’histoire retiendra qu’immédiatement avant François Hollande on déposait militairement des chefs d’état africains sans raison valable, on en assassinait volontiers, on en embastillait sans vergogne ni scrupule, on en kidnappait juridiquement ; et que sous sa présidence, des peuples africains ont renversé leur dictateur, des alternances démocratiques ont pu avoir lieu sans heurt.

Éloi Goutchili

copyright4