Trois Anomalies de Quenum Épiphanie

Mon Idéo Va, Court, Vole et Tombe sur…:

Yayi Boni et Ceux qui “ l’on Fait”

ideogÉpiphane QUENUM dans son dernier déballage a laissé filtrer, voire a trahi maintes anomalies éthiques dans sa posture de citoyen et d’homme politique prétendument attaché aux valeurs de la démocratie et de la justice pour le peuple. Entre autres anomalies, citons trois exemples qui laissent pantois :

1. Pourquoi c’est seulement maintenant que M. Épiphane QUENUM révèle certains des secrets qu’il dénonce ?
2. À un moment donné de son déballage Épiphane QUENUM a dit que Yayi Boni était allé faire des réunions à Paris ; réunion inaugurale et préalable à son adoubement en tant que président de la république du Bénin. Pourquoi n’est-il pas plus disert sur ces réunions et parut-il ne pas s’indigner de leur bien-fondé ? Cela lui a même paru aller de soi que le futur chef d’État d’un pays soi-disant indépendant et démocratique aille d’abord faire des réunions dans la capitale de l’ancienne puissance coloniale avant d’être élu.
3. Enfin, M. Épiphane QUENUM a dit qu’un ambassadeur lui aurait téléphoné à 2 heures du matin, pour lui apprendre ce que Yayi Boni tramait contre lui. Et là aussi, M. Épiphane QUENUM a trouvé cet état de choses normale ; et pourtant, selon la définition triviale d’ambassadeur, il s’agit d’une personne envoyée par un pays étranger pour le représenter dans notre pays.

 

Celui-ci n’est donc pas censé s’immiscer dans les affaires internes du pays et partager la banalité de cette immixtion avec des députés qui sont des représentants du peuple. Et ceux-ci encore moins ne sont pas censés considérer cette immixtion comme allant de soi…
Bref ce n’est pas parce que Yayi Boni est mauvais que ceux qui « l’on fait » comme le proclame à tue-tête Épiphane QUENUM lui-même sont bons ; à plus forte raison ceux qui s’opposent à lui. Il est temps que le peuple de ce pays renvoie dos à dos dans les bas-fonds de la réprobation historique tous ces personnages interlopes qui se jettent la pierre sur son dos en se battant comme des chiffonniers pour leurs intérêts du moment.

Éloi Goutchili

copyright3