Publié dans Press-Links

Nigeria : Makoko et sa Structure Flottante, Un Modèle d’Habitat…

Nigeria : Makoko et sa Structure Flottante, Un Modèle d’Habitat pour des Cités Comme Ganvié ou Aguégué

 

   

image

Pour la communauté Makoko de Lagos, la vie sur l'eau n'a rien de nouveau. Sujets aux inondations, les résidents ont dompté les eaux envahissantes depuis des générations par la construction de maisons sur pilotis, et l’utilisation de pirogues, qui est leur principal moyen de transport. Maintenant, avec les menaces de l'élévation du niveau de la mer due au changement climatique, et des développeurs qui veulent disperser la communauté pour s’accaparer de l’espace, Makoko est dans un état d'incertitude. L’architecte nigérian Kunle Adeyemi a une vision pour cette ville de 250.000 habitants qui implique la construction d'un groupe de structures flottantes qui ont un meilleur accès aux sanitaires, à l'eau douce et à l'élimination des déchets. Sa première tentative serait de construire une école de trois étages tenue à flot par du plastique.
Après un voyage à Makoko en 2009, Adeyemi a eu l’idée d’améliorer l'école primaire principale de cette agglomération perchée sur l'eau. Sa conception, qui pourra accueillir 100 élèves, repose sur 256 fûts en plastique, et son cadre est construit en bois local. L’électricité sera fournie par des panneaux solaires posés sur le toit, et la récolte des eaux de pluie aiderait à faire fonctionner les toilettes. L'école est presque terminée, et le coût total s’élève environ à $ 6.250.
Des projets comme celui d’Adeyemi préfigurent une tendance qui
 

pourrait faire boule de neige tout au long de l'Afrique côtière. « Le bâtiment peut être adapté à d'autres usages, tels que les maisons ou les hôpitaux. En fin de compte, c'est une vision qui peut être utilisée pour développer de manière durable les communautés côtières africaines. » a déclaré Adeyemi. Alors que le gouvernement est réticent à établir de façon permanente les dizaines de colonies dans les eaux de la ville, un soutien de principe a été donné par les autorités locales. Ces dernières années, les villes proches de Lagos sont rompues à la récupération de l'eau en utilisant la terre pompée du fond de l'océan. La stratégie d’Adeyemi exploite la propension des tempêtes et des marées montantes à inonder la zone au lieu de s’y opposer, en jetant les bases d’un futur modèle de développement dans le pays

amené et trad.  par Adenifuja Bolaji

imageimage image

copyright3

Publicités