CI : Comment Ouattara Fut Roulé dans la Farine

Mon Idéo Va, Court, Vole et Tombe sur…:

Arithmétique Boulangère

ideog Pour départager les deux Présidents qui se disputent le direction de la Côte d’Ivoire, l’ONU, désireuse de sauver la face après ses erreurs pendables, a convaincu les deux rivaux de se soumettre à un Référendum. La question d’icelui étant : «Voulez-vous d’un Président National  ; ou voulez-vous d’un Président International ? » Bien entendu Laurent Gbagbo avait l’étiquette “Président National”, et  Alassane Ouattara, l’étiquette “Président International.” Le peuple ivoirien pacifique dans l’âme et désireux de renouer avec la paix et la prospérité du temps de Houphouët, fit sien le référendum et y participa massivement. A l’issue du scrutin, la CEI, qui était en charge de son organisation, proclama les résultats suivants : Pour l’étiquette “Président National” (Laurent Gbagbo) : 25,05% des voix ; Pour l’étiquette “ Président International” (Alassane Ouattara) : 74,99% des voix !

Mais le Conseil Constitutionnel ivoirien qui devait donner le verdict final à l’issue de l'examen des scores jugea que :

« Étant donné que dans le mot International, il y a le mot National, le score de Alassane Ouattara devrait être amputé de l’équivalent National, à savoir 25,05%,  qui sera additionné au score de Laurent Gbagbo !

L’étiquette “Président National” est donc créditée du score de 50,1%

En conséquence Monsieur Laurent Gbagbo est confirmé Président de la République de Côte d’Ivoire !»

 Et Ouattara fut roulé dans la farine, par le Grand Boulanger national !…

Éloi Goutchili

clip_image001

Copyright, Blaise APLOGAN, 2010,© Bienvenu sur Babilown

Toute republication de cet article doit en mentionner et l’origine et l’auteur sous peine d’infraction

clip_image001

Publicités