Suspendre la France

Haïku 76

basho À propos du coup d’état qui a déposé le Dictateur du Niger, on a entendu la caisse vide nommée UA parler de suspendre le Niger. Or un coup d’œil en Afrique montre que de la  Côte d’Ivoire au  Niger,  en passant par le Sénégal,  le Gabon et la Guinée, il n’y a que dans la zone francophone que sévit l’instabilité politique et le virus des coups de force. Donc au lieu de suspendre le Niger, il vaut mieux dire à l’ONU de suspendre la France pour que les Africains puissent vivre,,,  vivre un peu sur cette terre !

Amida Bashô

clip_image001

Copyright, Blaise APLOGAN, 2009,© Bienvenu sur Babilown

Tout copier/collage de cet article sur un autre site, blog ou forum, etc.. doit en mentionner et l’origine et l’auteur sous peine d’être en infraction.

clip_image001

Un commentaire

  1. C’est bien là la pointe de l’Iceberg. Sous couvert de restaurer la démocratie, une poignée de gradés de l’armée arrache le pouvoir au bouffon ubuesque Tandja pour négocier sa part dans le bradage des ressources de l’Afrique. J’espère que la société civile et le peuple Nigerien sauront en troisème larron tirer parti de la situation et prendre enfin en main le destin national pour qu’effectivement, il y ait un peu de vie sur ce territoire de l’Afrique. Lisez si vous voulez bien ceci:
    Niger : pas de crainte pour Areva
    AFP
    20/02/2010 | Mise à jour : 08:05 Réactions (8)
    Le secrétaire d’Etat français à la Coopération Alain Joyandet a estimé hier qu’il n’y avait « aucune raison de craindre » une remise en cause du partenariat entre l’Etat du Niger et le groupe nucléaire Areva, au lendemain d’un coup d’Etat dans ce pays.
    « Les militaires qui ont pris le pouvoir ont affirmé qu’ils respecteraient les traités et conventions signés par le Niger », a déclaré Alain Joyandet au quotidien Le Parisien.
    « Il n’existe donc aucune raison de craindre que le partenariat à long terme qu’Areva a construit avec l’Etat nigérien et les populations locales soit perturbé », a-t-il ajouté.
    Le leader mondial de l’atome civil est présent depuis 40 ans au Niger, où il extrait près de la moitié de son uranium. L’armée a pris le pouvoir jeudi au Niger, déposant le président Mamadou Tandja et déclarant le gouvernement « dissous ».

Les commentaires sont fermés.