Stan Tohon et l’Art de la Sotie

Vote Kovo 

 Et maintenant que le vote est terminé, toi qui as reçu quelques mesures de riz, un t-shirt ou des feuilles de tôle, de quoi vas-tu vivre durant les cinq prochaines années ? Telle est la substance du message que véhicule cette chanson…

Sur son rythme chink, ici déployé à minima, Stan laisse libre cours à sa fibre politique et se livre à une satire de la corruption électorale qui caractérise notre culture politique.

L’artiste est conscient de la portée nationale de son message. Aussi martèle-t-il sa rengaine en plusieurs langues : le français, le fon, le yoruba, le dendi, etc. Il met en garde le citoyen et démontre l’absurdité de l’achat des votes. Son humour bon enfant quoique corrosif nous aide à dépasser l’injustice des trucages électoraux. Le clin d’œil délibéré aux élections de 2001 ne passe pas inaperçu, et à valeur de rappel historique…

Le jeu entre la satire politique et l’humour n’est pas sans rappeler les grands maîtres de cet art, dont nombre sont nos voisins immédiats, nos frères du Nigeria : les Fela, Nowamagbe, et autres Osayomore. Mais la tonalité bon-enfant et le parti-pris humoristique de Stan instaurent une différence de taille car ici, la star ne prend pas de front le politique mais s’adresse en douceur à la conscience du citoyen.

La fibre politique du roi du Tchink system est bien connue, ses engagements aussi, mais dans ce document vidéo sa pédagogie positive atteint un niveau de subtilité inégalé, qui rapproche la satire d’une sotie.

Ecoutez voir…

Ayitchedji Bernard

clip_image001

Copyright, Blaise APLOGAN, 2008, © Bienvenu sur Babilown

Publicité