Publié dans Cont-ext

Bénin : « Talon, Kudo Alɔgudopè » Disent les Revendeurs, Vendeurs et Artisans

blog1

Le Comité National des Revendeurs, vendeurs et Artisans du Bénin pour la liberté et le pain (CO.NA.RAB)
DECLARATION
*=*=*=*

Voici bientôt neuf (09) bons mois que Monsieur TALON est devenu Président de la République du Bénin. Nous, femmes et Hommes, vendeurs et revendeurs des marchés et d’ailleurs, artisans de nos villes et campagnes, nous nous étions battus de toutes nos forces pour l’élire Président, contre le Colon Lionel ZINSOU. Cette œuvre patriotique qui consiste à défendre la souveraineté de notre pays contre le colonisateur français, nous l’assumons avec fierté.
Avant le scrutin de mars 2016 qui a porté Patrice TALON au pouvoir, plus rien n’allait dans notre pays. Tout le peuple était arrivé à la conclusion que pour redresser ce pays il fallait une nouvelle gouvernance qui garantisse :
– la fin de l’impunité ;
– le contrôle de la gestion du bien public par le citoyen, qui passe par l’élection et la révocabilité des directeurs et chefs des services techniques ;
– les libertés individuelles et collectives, jusqu’à celle de produire ;
– L’instruction de tous dans nos langues maternelles ;
– l’emploi pour la jeunesse ;
– la protection de nos marchés contre le monopole étranger ; etc.
Mais pendant près de neuf (09) mois de gestion du pouvoir par le Président Patrice TALON, à quoi assistons-nous ?
Des voyages à Paris pour recevoir des ordres, la répression de manifestations pacifiques, la suspension d’associations estudiantines ; l’interdiction de radios et télévisions ne faisant pas ses louanges, la menace d’augmentation de contribution scolaire et universitaire, la mesure de déguerpissement de petits commerçants, le silence total sur les scandales économiques, l’affaire DANGNIVO, l’assassinat de Bernadette SOHOUDJI, affaire ICC service etc.
On voit très bien que le Président Patrice TALON a tourné le dos à la satisfaction des légitimes aspirations du peuple.
Comment comprendre qu’on veuille dégager des citoyens qui occupent des endroits de façon dite illégale sans prévoir d’avance des lieux pour leur réinstallation.
Comment comprendre le zèle qu’affichent le ministre TONATO et le préfet TOBOULA dans leurs comportements et déclarations. Ils semblent oublier que ceux qu’ils veulent dégager de force payent des impôts au fisc et des taxes à la mairie. Les citoyens qui occupent les endroits concernés par l’opération de déguerpissement y sont donc de bonne foi ; par conséquent, vouloir les enlever coûte que coûte après le 02 janvier 2016 par la force, relève de l’arbitraire, du sadisme et même de la cruauté à l’encontre de ceux-là qui viennent tout juste d’accorder leurs suffrages à TALON pour qu’il soit élu président de la république.
Nous n’avons pas élu TALON pour qu’il vienne nous affamer, nous ne l’avons pas élu non plus pour qu’il supprime les petits producteurs pour les remplacer par les grands de la même taille que lui, nous ne voulons pas que notre pays se transforme en une république de milliardaires.
Vendeurs, revendeurs de nos marchés et artisans de nos villes et campagnes, peuple du Bénin, ne laissez pas le gouvernement de Patrice TALON organiser et exécuter votre assassinat par la mesure de déguerpissement telle qu’il le conçoit.
Le Comité National des Revendeurs, vendeurs et Artisans du Bénin pour la liberté et le pain (CO.NA. RAB) vous demande de vous organiser pour résister, afin de faire échec au gouvernement de Patrice TALON qui veut votre mort, celle de vos enfants, celle de tout ceux qui vivent de votre activité économique.
En avant pour la résistance !
Nous vaincrons !
Cotonou, le 24 décembre 2016
Pour le CO.NA.RAB
La Présidente
Thérèse WAOUNWA
97 72 80 65

copyright5.png

Publicités