Nigeria: Jega, l’Antithèse des Gnonlonfoun, Dossou et autres Holo

image

Au Nigeria, Buhari a remporté l’élection présidentielle de ce week-end face à Goodluck Jonathan, avec près de 54% des suffrages. Un scrutin historique qui marque la première alternance politique pacifique de l’histoire du pays depuis l’indépendance en 1960. Une réussite dont l’artisan n’est tout autre que le discret professeur Attahiru Jega, président de la Commission électorale nationale indépendante. Héros national, grand vainqueur de la présidentielle, les Nigérians sont unanimes pour saluer le rôle déterminant d’Attahiru Jega dans la réussite de l’élection du 28 mars, que l’on peut considérer comme un miracle politique. Mais qui est le Professeur Attahiru Jega, et pourquoi comparé à lui, un homme comme Joseph Gnonlonfoun du Bénin, l’ordonnanceur du K.-O. électoral de mars 2011, n’est rien moins qu’un nain galeux à côté d’un géant ?

Le Professeur Attahiru Jega Muhammadu est né le 11 Janvier, 1957. De 1963 à 1969, Après des études primaires et secondaires à Sabon Gari, et à Birnin-Kebbi, il a été admis à l’Université Ahmadu Bello de Kano (ABU, Zaria) où il a eu, en 1978, la licence en sciences politiques. Après son service civique, en 1981, l’Université de Bayero l’envoie aux Etats-Unis, à l’Université d’Evanston dans l’Illinois où il poursuivit ses études de sciences politiques sanctionnées en 1985. par un doctorat spécialisé en économie politique. A la Northwestern, il a également obtenu un certificat en études africaines.

Après son doctorat, le professeur Jega a connu une riche carrière universitaire qui l’a vu servir à diverses reprises comme chercheur invité, à l’Université de Stockholm, en Suède (Swedish Institute Fellowship) en 1994; au Collège Saint-Pierre, Université d’Oxford, en 1996; Vice-chancelier adjoint de l’Université Bayero, Kano, 1995-1996; Directeur du Centre de recherche documentaire (CRD), Kano, 1998; et directeur du Centre de recherche et de formation démocratique, Mambayya House de l’Université Bayero, Kano, 2000-2004. Il devint vice-chancelier de l’Université Bayero, Kano en 2004- un poste qu’il occupa jusqu’à sa nomination en tant que Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en Juin 2010.
Le Professeur Jega est un récipiendaire de nombreux prix et reconnaissances académiques et honorifiques. Il est auteur de plusieurs ouvrages, monographies, articles, et rapports dans des domaines tels que les politiques gouvernementales, l’économie politique, la démocratie, le processus politique, la bonne gouvernance et la politique identitaire. Le Professeur Jega est marié et père de famille.

Ce bref portrait biographique du Professeur Attahiru Jega ne dit rien du caractère de l’homme de sa valeur morale, de son patriotisme, de sa volonté éthique d’être utile à son pays, le Nigeria et à l’Afrique tout entière. Toutes choses qu’il a dans sa présidence de l’INEC démontrées avec patience, abnégation et fermeté, malgré les pressions, les tentations, les pièges,  la rage des uns et le mirage des autres. Voilà un portrait et une personnalité qui nous mettent à des années lumières des crapauds crapuleux que Yayi Boni place à la tête de nos institutions, et qui pour quelques poignées de centaines de millions, subvertissent les résultats électoraux au nez et à la barbe du peuple.

Alan Basilegpo

copyright5