Pour nos Martyrs, il est Temps de Répondre à la Question Cruciale de Bob Marley

kadhafiimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageetc.

Le Guide Mouammar Kadhafi, digne fils d’Afrique a rejoint le jeudi 20 octobre 2011 le Panthéon des Martyrs, Grands Hommes et héros africains, qui furent assassinés par les colonisateurs occidentaux. Parmi ces figures emblématiques de notre continent figurent Samory Touré de Guinée Conakry, Patrice Emery Lumumba, Pierre Mulélé de la RD Congo, Ruben Um Nyobé, Félix Moumié, Osendé Afana , Ernest Ouandié du Cameroun, Barthélemy Boganda de la Centrafrique, Thomas Sankara du Burkina Faso, Marien Ngouabi du Congo, Samora Machel, Eduardo Mondlane du Mozambique, Chris Hani, Steve Bantu Biko et Dulcie September d’Afrique du Sud, Amilcar Cabral de Guinée Bissau, Amirouche Aït Hamouda, Mohammed Lemdjed Ben Abdelmalek dit Chérif Boubaghla, le Cheikh Bouziane, Moussa Al-Darkaoui, Al-Hammadi, Abane Ramdane d’Algérie, Mehdi Ben Barka du Maroc, Ferhat Hachet de Tunisie…cette liste est loin d’être exhaustive … Dans sa mère patrie la Libye, le Colonel Kadhafi avait succédé à un autre digne fils et héros de notre continent, le résistant et patriote Oumar Al Mouctar, assassiné lui aussi par les colonisateurs italiens le 16 Septembre 1931.

Dans sa chanson “Redemption Song”, Bob Marley demandait : “How long shall they kill our prophets while we stand aside and look ?”  soit dit en français : “ Pendant combien de temps vont-ils tuer nos prophètes pendant que nous restons les bras croisés” ; c’est-à-dire à ne rien faire, à considérer qu’il n’y a rien à faire, que cela relève d’une fatalité ? La jeunesse africaine doit être informée de ces crimes commis ou commandités par l’occident capitaliste colonialiste et néocolonialiste sur nos meilleurs défenseurs, les défenseurs de la liberté de l’Afrique, de sa dignité, de son refus de ployer l’échine, de se renier et de se laisser exploiter de siècles en siècles comme si telle était sa vocation de toute éternité… C’est le même Bob Marley qui disait aussi “ You can fool some people some time, but you can’t fool all the pepole all the times” ; c’est-à-dire qu”on peut tromper quelques personnes quelque temps mais on ne peut tromper tout le monde tout le temps” ! C’est contre cette éternisation  de notre sujétion à laquelle l’Occident chrétien s’est voué avec hargne, cynisme et violence qu’il nous faut nous lever comme un seul homme. La jeunesse doit connaître plus que les deux ou trois martyrs dont les noms circulent souvent même confusément. Elle doit connaître les conditions de l’assassinat de ces dizaines d’hommes qui ont payé de leur vie la dignité et la liberté de notre race, de notre continent tout entier. Hommage permanent doit être rendu à ces martyr de la grande cause de l’Afrique. L’Union Africaine doit travailler dans le sens d’un éveil des consciences, de leur éclairage, en s’appuyant sur le levier symbolique. Dans cet ordre d’idée, il est curieux qu’à ce niveau les dirigeants africains n’aient pas pensé jusqu’à présent à instituer des journées symboliques de souvenir et de commémoration comme par exemple : la journée de l’esclave inconnu ; la journée des Martyrs africains, etc.. Ou bien attendent-ils l’ordre de Paris, Londres ou Washington avant d’avoir de telles idées qui ne mangent pourtant pas de pain, et qui peuvent être utiles ? Ou bien comme des moutons suiveurs, ils n’ont idée de faire pour l’Afrique et en Afrique que des choses qu’ils ont vu faire en Occident ? Ils seraient peut-être prêts à instituer la journée du soldat inconnu, mais pas celle de l’esclave inconnu ni celle des martyrs de la cause africaine ! Pauvre de nous : les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent. La question, qui complètent celle de Bob Marley  à défaut d’y répondre est celle-ci : Pendant combien de temps accepterions-nous des dirigeants bornés, sans acuité, sans discernement, et qui jouent les rabatteurs de troupeaux aux Occidentaux ? C’est à la jeunesse africaine de répondre à cette question ; et pour ce faire, elle doit connaître l’histoire des Héros et Martyrs africains, astucieusement laissées dans une ombre scandaleuse, injuste, idiote et suicidaire…

 

Redemption Song

Old pirates yes they rob I
Sold I to the merchant ships
Minutes after they took I from the
Bottomless pit
But my hand was made strong
By the hand of the almighty.
We forward in this generation
Triumphantly
Won't you help to sing
These songs of freedom
Cause all I ever have, redemption songs,
Redemption songs
Emancipate your selves from mental slavery
None but yourselves can free our minds
Have no fear for atomic energy
Cause none a them can stop the time.
How long shall they kill our prophets
While we stand aside and look, Ooh!
Some say it's just a part of it
We've got to fulfill the book.
Won't you help to sing
These songs of freedom
Cause all I ever have, redemption songs,
Redemption songs, redemption songs.

Emancipate your selves from mental slavery
None but ourselves can free our mind
Wo! Have no fear for atomic energy
Cause none a them can stop the time
How long shall they kill our prophets,
While we stand aside and look
Yes some say it's just a part of it
We've got to fulfill the book.
Won't you help to sing, these songs of freedom
Cause all I ever had, redemption songs
All I ever had, redemption songs
These songs of freedom, songs of freedom.

source

 

Binason Avèkes

clip_image001

Copyright, Blaise APLOGAN, 2010,© Bienvenu sur Babilown

Toute republication de cet article doit en mentionner et l’origine et l’auteur sous peine d’infraction

clip_image001