Covid-19 : Peur sur la Ville

 

Blog1

Si le covid-19 voudrait  marquer au fer rouge la conscience des puissants de ce monde, il ne s’y prendrait pas autrement. Curieusement, un peu partout dans le monde, les hommes politiques de haut niveau ont payé et continuent de payer un lourd tribut à la pandémie. Une pandémie qui semble douée d’intelligence dans la sélection de ses victimes, et qui se répand méthodiquement et obstinément dans tous les recoins du monde, ne laissant nulle place ou la main ne passe et ne repasse. Le Président du Burundi se vantait-il de n’avoir pas peur, quelques semaines ont suffi pour que ce vigoureux sportif soit terrassé. Au Nigeria, on ne compte pas le nombre de gouverneurs  ou d’hommes d’état qui sont terrassés.

Au début de la pandémie, dans une démarche cyniquement publicitaire, le virus a commencé à terrasser les vedettes et les stars, comme s’il voulait là aussi marquer au fer rouge l’esprit du public. Se donner à sentir comme un mal terrible dont la terreur justifie la recherche frénétique d’un vaccin… Aujourd’hui à Madagascar, autre territoire de défi où un remède a été courageusement présenté par son président au grand dam de l’OMS et de ses marionnettistes du Big Pharma, on apprend que le virus sème la zizanie dans le personnel politique de ce pays. Des députés et des sénateurs tombent comme des mouches…

En résumé, tel un serial killer susceptible et revanchard,  le Covid-19 semble guidé par un esprit malin qui nous surveille tous. Si nous défions son origine suspecte et son pouvoir de nuisance, il se venge et nous tire dessus comme dans un véritable western. On comprend pourquoi maints hommes politiques, chefs d’états et autres, d’habitude si loquaces, sont planqués. Car ils ont compris que les Big men qui téléguident ce virus hyper-intelligent et  tueur ne tolèrent pas la contradiction ; ils n’entendent pas que leur guerre  longuement mûrie et déclenchée soit sapée par des rumeurs et des résistances communautaires. Leurs légions de VRP contamineurs, sur un simple coup de téléphone, sont prêtes à débarquer chez eux tout sourire pour accomplir le sale boulot.

Ce serait peut-être trop gros de s’attaquer directement au président  Andry Rajoelina, même si les diables de ce monde ne reculent devant aucun forfait pour remporter leur guerre du surhomme, 5G.  Bientôt ce ne serait pas étonnant d’apprendre qu’un autre héros anti-covid, le professeur Raoult a été atteint… Peur sur la ville !

Aminou Balogun

copyright5

Un commentaire

  1. Attention, les pays dont les gouvernements ne font pas du zèle dans le relais de la communication orthodoxe et l’activation autour de ce qui apparaît comme la comédie macabre du Covid, auront affaire avec le système. Leurs dirigeants de premier plan risquent d’être covidés, comme cela a été le cas du Président du Burundi…comme c’est le cas de beaucoup d’hommes politiques de premier plan en Afrique dont les contaminations voire les décès sont censés envoyer un puissant message de discipline urbi et orbi… et une naturalisation de l’urgente nécessité du vaccin. Vaccin qui soit dit en passant existe déjà dans les soutes du système avant même la dispersion du virus aux quatre coins du monde…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s