Chez Nous, à Ilé Ifè : Bata Dance

Blog1

La danse Bata exécutée par les Yoruba au sud-ouest du Nigeria est un mouvement de danse rituelle pour la divinité Sango, le farouche dieu du tonnerre. Dans les temps anciens, la danse était un moyen de communication sacré entre les fidèles et la divinité. Dans les temps modernes, cependant, les danseurs Bata exécutent leurs danse selon une inspiration laïque ou religieuse en fonction des circonstances.

La danse est accompagnée par les trois tambours Bata: le iya, le plus grand d’entre eux joué par un maître batteur; l’itotele, un tambour de taille moyenne qui converse avec l’iya; et l’okonkolo, un petit tambour qui garde le rythme. Les rythmes et les sons des tambours bata dictent les mouvements des danseurs, et les différents tambours bata correspondent à différentes zones du corps. Les rythmes communiqués par iya et itotele concernent les épaules et la poitrine, tandis que les rythmes communiqués par les danseurs okonkolo signalent de bouger la taille, les hanches et les pieds.

Il y a une relation étroite entre les batteurs et les danseurs car la musique du tambour commande la routine de danse.

Blog1

Bejide Alamoran

copyright5

 

2 commentaires

  1. Belle danse exécutée par les hommes et les femmes !!!

    Je Crois que la divinité Sango au Nigéria, Hebiosso au Bénin, Mawu Sogblë chez les Ewés se vénère de la même manière sur la Côte du Golfe de Guinée avec des danses bien particulières.
    Je note que le pagne tissé est le tissu des tenues d’apparat chez les Yoruba.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s