George Floyd, le Vrai Crime

Blog1

Dans son intervention, cette jeune Américaine, Candace Owens qui se démène pour jouer le rôle d’une figure noire montante du militantisme conservateur,  stigmatise la société noire à laquelle elle appartient, en l’accusant d’être la seule, comparée à toutes les autres communautés — Blanche, Juive, Asiatiques, Latinos,  etc — à faire d’un criminel un martyr. Tout en condamnant habilement le crime raciste des policiers, elle vitupère l’aveuglement des Noirs qui les amène à ne pas voir que George Floyd n’est pas défendable.

Dans son sermon critique, cette jeune opportuniste qui se rêve en cinquième roue noire du carrosse de la droite américaine met en garde sa communauté contre l’inconvenance scandaleuse qu’il y a à mettre sur le même pied les victimes innocentes des violences policières aux États-unis, et les victimes qui comme George Floyd sont tout sauf innocentes. Elle rappelle son parcours social et biographique marqué par les larcins,  les violences, les vols à mains armées et des années de prison. Et s’insurge contre l’héroïsation émotionnelle d’un homme au palmarès social peu glorieux, et qui est loin d’être un martyr.

Débat brutal s’il en est, qui ne caresse pas dans le sens du poil la vague d’émotion et de protestations provoquée par l’holocauste de George Floyd, et qui déferle dans toute l’Amérique en ce moment ; émotions et protestations qui d’ailleurs transcendent les communautés ethniques.

Candace Owens a droit à son opinion. C’est le principe même de la liberté d’expression dans toute démocratie. Il y a autant de vérité que de délires idéologiques dans son propos. Les questions à poser sont de nature sociologique. Le vrai problème n’est pas que le policier Derek, dans sa rage chauviniste ait ôté la vie à George Floyd, comme il l’a fait, c’est-à-dire comme un chasseur tuerait froidement et non moins triomphalement un gibier. Le problème est que trop de Noirs sont trop souvent tués par la police en Amérique. Par dessus-tout, le vrai problème est que trop de Noirs aux USA se retrouvent arbitrairement enfermés dans le tunnel sociologique qui devait fatalement conduire George Floyd à mourir de cette manière. C’est cet enfermement politique mais aussi idéologique hérité de l’histoire et ardemment perpétué dans le présent qui est le vrai problème, le vrai crime…

Aminou Balogun

Aminou Balogun

copyright5

 

3 commentaires

  1. Candace, you don’t need to support Bro Georges. He has paid for whatever he has done.
    You did not try at all and you sadly misunderstood the whole thing.

    You just have to join the cruisade of the black community against this crime and all the other crimes and shout:

    Take your knee from my neck!
    Black Lives Matter!

    This is our Motto.

  2. Thanks, I agree.

    I think we should be careful of the racist propaganda coming out of Trump’s America today: Black against Black !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s