USA, l’Holocauste de Floyd ne Devrait pas être Normal – Obama

Blog1

Pour tout observateur de la situation mondiale et de l’état des pays occidentaux ridiculisés par un virus qui a montré leur vulnérabilité, au moment où les catastrophes et les millions de morts promis à l’Afrique tardent à se concrétiser dans les faits, Il va sans dire  que le meurtre raciste de George Floyd, un homme Noir innocent tué par un policier Blanc à Minneapolis, est un holocauste de diversion. Un holocauste commandité pour affirmer sur le dos et dans le sang du Nègre, la suprématie du Blanc mise à rude épreuve par un banal virus.

A cet événement tragique qui montre la rage instrumentale des Blancs à l’égard des Noirs dans cette Amérique où l’oppression de ceux-ci n’a jamais cessé depuis plus de cinq siècles, l’un de ceux qu’ils ont eu à mettre opportunément à leur tête pour faire croire le contraire, Obama, a réagi. Sur sa page  Facebook, on pouvait lire ceci :

Je veux partager une partie des conversations que j’ai eues avec des amis au cours des derniers jours au sujet des images de George Floyd mourant face cachée dans la rue sous le genou d’un policier du Minnesota.

Le premier est un courriel d’un homme d’affaires afro-américain d’âge moyen.

«Mec je dois te dire que l’incident de George Floyd au Minnesota a fait mal. J’ai pleuré en voyant cette vidéo. Cela m’a brisé. Le «genou sur le cou» est une métaphore de la façon dont le système retient si cavalièrement les Noirs, ignorant les appels au secours. Les gens s’en moquent. Vraiment tragique. « 

Un autre de mes amis a utilisé la chanson puissante qui est devenue virale de Keedron Bryant, 12 ans, pour décrire les frustrations qu’il ressentait.

Les circonstances de mon ami et de Keedron peuvent être différentes, mais leur angoisse est la même. C’est partagé par moi et par des millions d’autres.

Il est naturel de souhaiter que la vie «revienne à la normale» alors qu’une pandémie et une crise économique bouleversent tout ce qui nous entoure. Mais nous devons nous rappeler que pour des millions d’Américains, être traité différemment en raison de la race est tragiquement, douloureusement, exaspérément «normal» – que ce soit en traitant avec le système de soins de santé, ou en interagissant avec le système de justice pénale, ou en faisant du jogging dans la rue, ou tout simplement en regardant les oiseaux dans un parc.

Cela ne devrait pas être «normal» en 2020 en Amérique. Ça ne peut pas être «normal». Si nous voulons que nos enfants grandissent dans une nation à la hauteur de ses idéaux les plus élevés, nous pouvons et devons être meilleurs.

Il appartiendra principalement aux responsables du Minnesota de veiller à ce que les circonstances entourant la mort de George Floyd fassent l’objet d’une enquête approfondie et que justice soit rendue en fin de compte. Mais il nous incombe à tous, quelle que soit notre race ou notre poste – y compris la majorité des hommes et des femmes des forces de l’ordre qui sont fiers de faire leur travail difficile de la bonne manière, chaque jour – de travailler ensemble pour créer une «nouvelle normalité» où l’héritage de la bigoterie et de l’inégalité de traitement n’infecte plus nos institutions ou nos cœurs.

Aminou Balogun

copyright5

Un commentaire

  1. Obama me rapelle Mandela, car tous deux ont eu l’opportunité de réduire l’arbitraire et l’innacceptable dans leur pays.

    Mais il semble que les situations tragiques liées à ces deux drames dans la vie des Noirs se multiplient et sont toujours « normales « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s