Langues Nationales : Dans le Drame, nos Yeux Découvrent notre Nez

Blog1

 

Nos hommes politiques sont des farfelus et des vendus depuis le berceau : voyez-vous, lorsqu’il s’agit en toute urgence et effectivité de parler aux populations, leurs yeux retrouvent le nez au milieu de la figure ; ils savent retrouver avec précision le prix et l’importance décisifs de la langue nationale. Mais d’habitude, comme si quelque part une puissance tutélaire avait intérêt que les consciences restassent anesthésiées, comme si les informations de la vie courante, le savoir, les connaissances n’étaient pas censées faire du bien en urgence aux populations, comme si ce n’était qu’un jeu, un rêve sans conséquence, dans les écoles, et les structures de l’État, on les force à les recevoir dans la langue étrangère…Non pas en chinois mais la langue du colonisateur d’hier et d’aujourd’hui. Ce qui prouve si besoin en est que nos hommes politiques savent bien ce qu’il font, ce manque d’oxygène, cette façon d’être à côté de soi-même, cette asphyxie intellectuelle et culturelle qu’ils imposent à nos populations depuis 60 ans ! Il faut être cynique pour se livrer à ce genre de choses contre sa propre collectivité…

Aminou Balogun

copyright5

Un commentaire

  1. Tout à fait d’accord.

    Les hommes politiques de chez nous sont des opportunistes.

    Ils se comportent comme les batraciens.

    Quand le danger est sur terre, ils sautent dans l’eau, mais quand le danger est dans l’eau, ils reviennent sur terre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s