Pius Adesanmi, Ọ̀kọ̀ Mi, Sùn Rẹ́ Ó

Blog1

Communiqué de presse de Mme Olumuyiwa Balogun-Adesanmi suite au décès du professeur Pius Adesanmi

Je n’ai pas de mots pour décrire la profondeur de ma douleur suite au décès de mon mari, Pius Adesanmi. C’était un érudit extraordinaire, un mari, un père dévoué et un bon gentleman. Il était une race peu commune. Il a écrit sur les droits de l’homme, l’égalité des sexes et la dignité humaine. Il a pratiqué ce qu’il a prêché. Je suis un témoin vivant de la gentillesse de son âme et de son amour pour les autres.

Pius Adesanmi aimait passer du temps avec sa famille et ses amis. Les paroles de notre fille Tise ont souvent touché son cœur chaque fois qu’il avait besoin de voyager. Il compensait ses absences régulières en étant généreux avec son temps. Il était spirituel, drôle et d’une joyeuse présence.

Ma famille et moi avons été touchés par les incroyables démonstrations de soutien et les vagues de condoléances qui nous ont été adressées. J’ai appris à connaître des personnes de tous âges et de tous horizons, qui n’ont jamais rencontré Pius Adesanmi mais ont fondu en larmes lorsqu’elles ont appris sa mort. Je suis réconfortée par le grand nombre de vies qu’il a touchées. Il a vécu et est mort à la recherche d’un monde meilleur. Il a vécu et est mort au service de l’Afrique. Le Nigéria lui était cher et il aspirait au développement de son pays. Pius Adesanmi était aussi un citoyen canadien et a profondément apprécié les avantages de faire du Canada son pays.

J’apprécie le formidable soutien des gouvernements canadien et nigérian. L’administration, les étudiants et les professeurs de l’Université Carleton ont été exemplaires en ce moment de chagrin. Les milieux universitaires au Canada, au Nigéria et dans le monde entier ont rendu d’immenses hommages. Je remercie toutes les personnes et institutions du monde entier qui ont organisé ou envisagent d’organiser des veillées, processions et autres événements pour marquer le décès de mon mari. Je remercie toutes les organisations de médias locales, nationales et internationales pour leur professionnalisme dans la couverture de cet accident malheureux. Notre famille élargie, nos voisins et nos amis de tous les domaines de l’activité humaine sont solidaires avec nous. Je suis profondément reconnaissante. Mo dupe, E se pupo, Merci¹  Je vous remercie.

Pius Adebola Adesanmi, tu manques à toute la famille. Tu me manques. Ton rire, ta vivacité, ta présence rassurante me manquent, ainsi que l’effervescence et l’incandescence de ta personne. « Bola, tu étais une étoile peu commune dans le firmament de la création de Dieu. Oko mi, sun re o (dors bien mon mari). O daro o. Bonne nuit, Okun ‘Bola.

Olumuyiwa Balogun-Adesanmi

Ottawa, Canada. 16 mars 2019.


¹en français dans le texte

copyright5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s