L’Origine de l’Arnaque du Franc Cfa

Blog1.jpg

Depuis quelques temps, on entend les Africains crier   «  au voleur ! » à la France, à cause du CFA, cette monnaie coloniale qui leur serait imposée.

Mais si le CFA est une arnaque – 400 milliards annuel d’euros, dit-on – est-il en réalité imposé à l’Afrique par la France ?

Bien sûr, la monnaie est imprimée en France et les Banques centrales africaines – BCEAO, BCEAC – qui la gèrent  ne sont que des succursales néocoloniales de la Banque de France. Soit !

Mais la monnaie, on le sait relève du système symbolique d’une collectivité politique identifiée ; c’est un système symbolique d’échange économique. Toute collectivité humaine a des systèmes symboliques qui lui sont propres et participent de son identité, aussi bien pour elle-même que pour les autres. La langue est l’un de ces systèmes symbolique dont la valeur identitaire n’est plus à démontrer. Mais, fidèle à sa logique, le colonisateur qui prétendait nous assimiler là où il nous aliénait pour mieux nous exploiter, nous imposa ses deux systèmes symboliques utiles à son entreprise : la langue et la monnaie. Ce sont là des aberrations typiquement coloniales.

Mais si comme le prétendent ses pourfendeurs Africains aujourd’hui, c’est la France qui nous impose le CFA,  entre autres raisons parce que la monnaie est imprimée en France et fait partie d’un jeu de rapport de force économique qui nous dépasse, quid alors de la langue, l’autre système symbolique du colonisateur que nous conservons ? Est-ce le Blanc qui nous force à conserver sa langue ? Si nous sommes à ce point épris de liberté, pourquoi n’abandonnons-nous pas la langue du colonisateur ? Est-ce que c’est parce que nous croyons que sa conservation et son utilisation sont moins préjudiciables que le CFA dont nous ne voudrions plus ? Pourquoi forçons-nous nos petites têtes crépues à appréhender le monde et découvrir son essence et ses subtilités dans la langue de ceux qui jadis réduisirent nos ancêtres en esclaves, colonisèrent nos grands parents et continuent aujourd’hui d’opprimer nos parents et nous-mêmes  ?

Abandonner la langue – ce cheval de Troie symbolique de l’oppression coloniale – voilà au moins un acte qui tombe sous le sens et qu’aurait posé n’importe quel peuple un tant soit peu soucieux de sa destinée. Voilà un système symbolique inné, directement à notre portée et que – eussions-nous été un peu conscients —  nous aurions changé dès l’instant historique où le Blanc prétendit nous octroyer l’indépendance. Mais nous ne l’avons pas fait, parce que nous sommes conditionnés à ne pas le faire. Nous avons, comme toujours choisi la solution de facilité  ; et, d’avoir appréhendé le monde dans l’intimité d’une langue étrangère à notre âme et à notre intérêt, nous avons perdu tout réflexe d’honorer l’une et de défendre l’autre comme cela se doit. L’oiselet ayant grandi dans le plumage de son prédateur, fait exactement ce que celui-ci voudrait qu’il fasse, c’est-à-dire tout le contraire de ce qu’il doit faire pour lui-même.

Si nous n’avons pas abandonné la langue du colonisateur,  impératif existentiel de notre raison collective tout à notre portée, comment pouvons-nous agir pour l’abandon d’un CFA qui est encore moins à notre portée ?

En clair, ce n’est pas la France qui nous impose le CFA ; c’est nous-mêmes qui, par conditionnement, une espèce de Sida mental, tenons et entretenons les chaînes de notre oppression.

Adenifuja Bolaji

copyright5

Publicités

Un commentaire

  1. Aucun peuple sur terre n’accepte ce que nous acceptons ! Aucun peuple sur terre ne fait ce que nous faisons ! Nous sommes les seuls peuples à parler, et faire parler à leurs enfants la langue de ceux qui les oppriment ! Nous sommes les seuls peuples à mépriser les dieux de leurs aïeux, et adorer les dieux et les ancêtres des autres ! Et malgré ce triste palmarès mental et comportemental, nous espérons nous en sortir ?

Répondre à Binason Avèkes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s