Iroké Ifa, ou l’Appel d’Ọ̀rùnmilà

blog1

Les figures divinatoires d’Ifá ne sont pas considérées  simplement comme le fruit du hasard mais contrôlées par Ifá, qui supervise personnellement chaque divination. Dès lors, le devin doit attirer l’attention de celui-ci avant de commencer la divination. Pour cela, il peut taper un hochet ou «tapeur» (iro) contre le plateau de divination. Ceci est connu comme le tapeur de Ifá (Irofá, Iro Ifá ou iroke) Le tapeur mesure généralement de huit à seize pouces de long et est sculpté en bois avec son extrémité inférieure, qui est tapée sur le plateau, en forme de défense d’éléphant. L’extrémité supérieure, par laquelle il est tenu, peut être simplement décorée ou sculptée.
Le mythe d’Ifá suivant expliquant l’origine du hochet iroke a été raconté par un devin d’Ifè qui l’a attribué à la figure Ogbe okanran :

Ọ̀rùnmilà s’est lié d’amitié avec Éléphant et est allé dans la forêt avec lui. Ils ont fait n’importe quel travail pour trouver de l’argent, mais Ọ̀rùnmilà n’était pas aussi puissant qu’Éléphant et ne pouvait pas supporter les travaux difficiles. Leur séjour laborieux dans la forêt dura trois mois et trois ans ; mais à la fin, Ọ̀rùnmilà a gagné juste assez de quoi s’acheter un drap blanc. Sur le chemin du retour, Ọ̀rùnmilà demanda à Elephant de lui tenir le tissu pendant qu’il irait se soulager dans la brousse. Éléphant a accepté; mais quand Ọ̀rùnmilà est revenu, Éléphant avait avalé le tissu. Quand Ọ̀rùnmilà lui a demandé le tissu, Éléphant a nié l’avoir jamais reçu. Une grande dispute les opposa et continua pendant qu’ils cheminaient le long de la route. Finalement, arrivés au carrefour, ils se sont séparés. Ọ̀rùnmilà allant sur la route d’Ado, et Éléphant vers Alo.
Sur la route d’Ado, Ọ̀rùnmilà rencontra Odè, le chasseur, qui lui dit qu’il allait à la chasse aux éléphants. Ọ̀rùnmilà lui dit qu’il savait où il pourrait trouver un éléphant, et lui indiqua la route allant à Alo. Ọ̀rùnmilà dit à Odè qu’il rencontrera un éléphant et le tuera, et que quand il l’éventrera, il trouvera un tissu blanc qu’il lui rapportera. Suivant les indications d’Ọ̀rùnmilà, Odè rencontra Éléphant et le tua. Quand il éventra l’éléphant, il trouva le tissu blanc à l’intérieur. Comme promis, il rendit le tissu, avec une défense de l’éléphant en guise de cadeau, à Ọ̀rùnmilà
Depuis lors, à cause du mensonge d’Éléphant, Ọ̀rùnmilà et les Babalawo utilisent la défense d’éléphant comme iroke. Et depuis ce temps, tout chasseur qui tue un éléphant doit en rapporter l’ala¹ au babalawo.

in Ifá Divination, Communication betwen Gods and Men in West Africa, William Bascom, 1969.


¹ala signifie à la fois une partie des intestins d’un éléphant, et un tissu blanc

copyright5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s