È̩rù et È̩rú, Conte d’un Petit Pas Tonal

blog1

Le yoruba est une langue dont le degré de tonalité est très élevé. Une légère différence de ton peut transformer un mot ou un concept en son contraire. Le conte qui suit en donne l’exemple, puisque son essence et sa chute sont basées sur la différence tonale entre deux mots  :  È̩rú, et È̩rù. Le premier, È̩rù, veut dire bagage, colis, objet, biens, marchandises ( l’équivalent de agban en fon) et le second, È̩rú, veut dire esclave. Entre le bagage et l’esclave, il n’y a qu’un pas : le pas tonal

Ayodele Babatope

copyright5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s